Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 09:14

Deathwatch 1Ca y est! Il est presque là! Après avoir pu incarner un agent de l’inquisition dans Dark Heresy et un corsaire de l’espace dans Rogue Trader, il est enfin temps d’incarner l’élite de l’élite, celui qui boit du napalm et pisse du plomb: le Space-Marine!

 

Ceux qui auraient déjà mastorisé dans l’univers de Warhammer 40 000 savent que tous les ouvrages de la gamme utilisent les mêmes règles et, celui-ci, ne fait pas exception. Ce pavé de 400 pages en couleur (et oui que voulez-vous, jouer des space-marines ça se mérite!) permet de créer des personnages issus de 7 chapitres différents (Black Templars, Dark Angels, Blood Angels, Space Wolf, Storm Wardens et Ultramarines) qui confèrent des caractéristiques spéciales, des bonus et malus et surtout des commandements à respecter. Vient ensuite la spécialisation qui détermine le rôle du personnage au sein de l’équipe (l’apothicaire soigne, le tech-marine répare, le devastator utilise les armes lourdes, le libraire utilise des pouvoirs psy, etc...) et engendre son lot d’actions et d’équipements spéciaux. Concernant les compétences il faut noter la présence des habituels talents et compétences dont les fameuses « avancées » qui ne sont accessibles qu’à certaines conditions (chapitre spécifique, level du personnage pour le pool commun, points d’expérience...).

 

Mais si les space-marines sont aussi populaires ce n’est pas seulement parce que ce sont des grosses brutes fanatiques et torturées capables de massacrer des milliers de démons avec une cuillère en bois. C’est aussi et surtout pour leur équipement, la mythique armure énergétique en tête, qui fait rêver depuis toujours les pauvres petits hérétiques que nous sommes. Et bien tout y est et même plus, la mention «astartes» signifiant que l’objet est d’une qualité au-delà de l’exceptionnelle et complètement inaccessible pour le commun des mortels. Par exemple, le lance-flammes de l’astartes inflige 2D10+2 de dégâts avec une pénétration de 3 et une recharge de 6 tirs alors que le lance-flammes classique provoque 1D10+4 de dégâts avec une pénétration de 3 et une recharge de 3 tirs... (Je vous parle même pas de l'auspex de l'astartes qui fait le café et tond les cheveux).

 

Par rapport aux règles de jeu proprement dites, on note quelques petits changements, notamment au niveau des combats car il est possible de réaliser des actions en solo ou en équipe, chacune ayant des difficultés et des effets différents. Ensuite, l’équipement n’est pas géré de la même façon puisque les space-marines ne sont pas payés (en fait il parait qu’ils récupèrent en RTT...). Ils bénéficient à la place de médailles et diverses récompenses qui fixent leur niveau de renom. Ce dernier détermine l’équipement à leur disposition lorsqu’ils se gavent euh... servent à la base mais aussi ce qu’ils peuvent directement réquisitionner sur place. (Hey vous là, le garde impérial! Donnez-moi ce tank!).Vous l’aurez compris, va falloir assurer niveau mission!

 

Au niveau du Background, il vous propulse dans le secteur de Jericho par le portail warp permettant de rejoindre le secteur Calaxis à celui de Koronus (permettant donc d’y jouer avec des personnages de Dark Heresy ou Rogue Trader). Ce secteur, perdu depuis des siècles, est en pleine reconquête par la croisade Achilus mais elle est loin d’être terminée. Va donc falloir que vous mettiez la main à la patte. A vous les joies d’affronter du xéno pas beau (tyrannides et tau surtout) et du Chaos pas gentil (les légions renégates)!

 

Pour conclure, un petit mot sur l’édition collector. Limitée à 2 000 exemplaires, elle est composée d'une magnifique et imposante boîte en métal gravée du sigle de la Deathwatch et fermée une chaînette dorée terminée par une clé ouvragée. A l'intérieur se trouve le bouquin à la couverture reliée de cuir maintenu en place par une languette sur laquelle est fixé un aquila. Sur la gauche, se trouve un parchemin du serment où seront inscris le nom et le chapitre de votre choix. Ce beau bébé coûte la modique somme de 195$!

 

Sachez que, pour l'instant, toutes ces belles choses ne sont disponibles que dans la langue de Shakespeare et que la version française est prévue normalement pour mi-2011, enfin comme toujours, si le Warp le veut!

 

 

POUR EN SAVOIR PLUS

 

 

La fiche du GROG: http://www.legrog.org/jeux/deathwatch/deathwatch-en
L'article d'AMHA
: http://www.amha.fr/4547-apres-dark-heresy-et-rogue-trader-deathwatch.html
DEATHWATCH?
: http://www.frenchw40k.com/modules/wfsection/article.php?articleid=54

Détail de l'édition collector: http://fantasyflightgames.com/edge_minisite.asp?eidm=133

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by BriseBarbe - dans Jeux
commenter cet article

commentaires

Vénérables Récits et Anecdotes de Campagnes

 

 

Rechercher

JDR, Fantasy et Geekeries

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pages