Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 23:27

 

V) L'art de la guerre


C'est au sud que Jumeau, à la tête des véhicules motorisés, force le barrage, effectue un dérapage et arrose les rebelles à revers, visant en priorité les armes lourdes. Les deux gyrocopters arrivent de l'est et bombardent les chapiteaux. Simultanément, Paladus arrive de l'ouest avec le ThunderCry et sulfate à la tourelle-laser les hordes de rebelles. Après une panique de quelques minutes, les insurgés réagissent: une DCA est révélé crachant ses obus sur les gyrocopters, plusieurs groupes de rebelles s'équipent de lance-missiles portables et font feu sur Paladus, un flot de grenades et le feu brûlant de lance-flammes prennent en tenailles les motos et les jeeps qui n'y survivent pas. Jumeau descend de sa moto et apporte la mort à tous ceux qui se présentent à lui. La chimère, aveuglée par une carcasse en flammes, poursuit trop longtemps sa route et finit par plonger dans le vide. Les 3 camions se stoppent et déversent les arbites qui ouvrent le feu de manière mesurée et précise. Le chapiteau le plus proche de Jumeau s'effondre dévoilant le char d'assaut qui en sort. Le vaisseau reste la cible prioritaire des rebelles et les centaines de tirs qu'il reçoit ont tôt fait de l'endommager. La situation devenant trop risquée, Paladus décide de se faire éjecter par transport balistique, et ordonne au vaisseau de reprendre sa position orbitale tout de suite après. Il choisit un point d'impact précis: le tank. Sa capsule est projetée comme un missile et traverse de part en part le blindé qui, explose et se retrouve propulsé dans les airs, manquant de peu d'écraser Jumeau en retombant. Paladus, lui, se retrouve coincé dans la galerie creusée par sa capsule et voit qu'en sortir ne sera pas simple. Jumeau monte à l'assaut des hordes qui se pressent à l'ouest tandis que les arbites s'occupent de celles qui ont été dispersé à l'est, préférant agir avant qu'elles n'aient l'idée de se reformer. Au plus fort des combats, le Blood Angel voit les deux gyrocopters s'écraser non sans avoir remplis au préalable leur mission et détruit la DCA. De puissants tremblements se font alors sentir, paniquant les hommes des deux bords. Jumeau se tourne vers leur origine, le centre de la mine, et voit qu'une sorte de grosse structure en pierre et en train de grandir passant au travers des bâches. Redoutant le pire quand à cette nouvelle surprise, il pousse alors les prisonniers à passer à la révolte ouverte "Que ceux qui veulent vivre se joignent à moi car il n'y aura que la mort pour mes ennemis!". Les phrases qu'ils distillent ont un effet certain et, partout les mineurs s'emparent de pioches et de découpeurs laser. Le devastator fonce vers l'élevateur et voit en chemin Paladus qui parvient enfin à s'extraire de la roche. Hélas, une centaine de rebelles se trouvent devant lui et ouvre le feu avant même qu'il ne puisse réagir. Le Storm-Warden sait que seul l'Empereur a rendu sa survie possible en faisant s'effondrer les pierres qui ont absorbé les dégâts. Son camarade arrive, le tire de ce mauvais pas et ils se rendent ensemble au niveau de la passerelle. Ils savent que le temps presse: la structure au centre s'élève maintenant à presque 10 mètres de haut et des murmures de voix spectrales se font parfois entendre. Ils ordonnent aux arbites d'établir un barrage juste devant l'élevateur et descendent en l'utilisant. Après une rapide phase où Paladus est bloqué sur le monte-charge et Jumeau descend en rappel pour trouver le boitier de commande et le remettre en route, ils se retrouvent tous deux en contrebas. Ils sont rapidemment rejoint par un commando allié de 30 hommes qui prennent position autour d'eux pour les protéger. Ils observent la cité en ruine où les restes déchirés des bâches sont accrochés comme des drapeaux. L'antique structure labyrinthique est plongée dans le silence (tout est relatif car les combats font toujours rage au premier niveau) et s'étend dans toutes les directions. Le crépuscule naissant accentue l'obscurité et la fraîcheur de l'endroit tout en intensifiant la luminosité de la brûme phosphorescente qui stagne au niveau du sol. Le groupe ne doit pas perdre de temps car déjà l'assemblage au centre à atteint les 20 mètres de haut et commence à s'activer. Il se présente sous la forme de 4 piliers légèrement arrondis, dressés vers le ciel comme des doigts crochus, une large pointe de métal en constituant le bout. Des runes de nature inconnues sont gravées sur toute la surface et des éclairs rouges partant des pics au sommet se recontrent, formant une sorte de faille psychique noire qui croît de seconde en seconde. "Trône! Quel est ce maléfice?!". "Gammalus n'est plus notre priorité, on doit arrêter cette chose!". Jumeau se tourne vers les arbites "En avant!" et tous se mettent à courir vers le centre. Il ne doit qu'à ses améliorations bioniques l'esquive qu'il réalise sur le missile qui passe en sifflant et explose derrière lui. Des troupes ennemies sont cachées dans les ruines. "Arbites! Déployez-vous!". Une furieuse bataille s'engage mais les anges de la mort décident que ce combat n'est pas le leur. Après quelques détours et murs traversés, ils se retrouvent enfin près des étranges colonnes. Ce qu'ils voient alors, dépasse leurs pires craintes...

 

Des escaliers de pierre se trouvent devant les colonnes et conduisent à une plateforme en hauteur. Sur cette dernière se trouve une sorte de clavier en marbre. Un étrange et imposant personnage drappé en noir pianotte de ses griffes de fer sur les runes d'acier. Un homme-machine se trouve à ses côté et semble lui donner des instructions. Ses implants occulaires prohéminants, son torse de métal et son bras perce-muraille ne laissent planer aucun doute: il s'agit de Gammalus! Les frères de bataille s'approchent afin de mieux entendre ce qu'ils se disent. Le vent, se transformant parfois en paroles éthérées, hurle de plus en plus fort tandis que la faille psychique atteint maintenant la taille de la mine tout entière. Une odeur de métal et d'ozone envahit les alentours tandis qu'un goût de sang persiste dans la bouche. Jumeau et Paladus se stoppent derrière des grosses caisses de métal et ont la surprise de se rendre compte qu'elles ressemblent énormément à celles que la Deathwatch utilise pour le transport des armes. En examinant quelque peu, ils parviennent même à trouver les restes de peinture représentant un aquila. Comble de l'horreur, une étoile à 8 branches a été peinte par dessus. Pris soudainement d'un horrible doute, ils tournent la tête sur la droite où se trouve la dernière bâche encore en place mais secouée de spasmes par les souffles violents. Un pan se détache et se soulève laissant voir pendant quelques secondes un vaisseau quasiment identique au leur mais dont la coque est dédiées aux Puissances de la Ruine. "Que faites-vous là insectes?!" crit tout à coup Gammalus de sa voix robotique. Les space-marines se redressent et se rendent compte qu'un servo-crâne les a repéré et a transmis l'info à l'homme-machine. Paladus lance "Et vous que faites-vous Gammalus? Il faut cesser cette folie!". "Erf! Vous ne comprenez rien à rien comme toujours! Pourquoi perdre mon temps avec des êtres si limités!!". Le personnage derrière lui, pose alors une main sur son épaule et prononce d'une voix limpide et claire "Gammalus occupe toi d'eux". A ces mots le technprêtre renégat sort un fusil à pompe à répétition de derrière son dos et commence à tirer sur nos héros. Plus vif que l'éclair, Jumeau pointe son bolter lourd et tire ses ultimes munitions. L'homme-machine n'y résiste pas et dès le second assaut ses jambes sont disloquées, faisant tomber le reste de son corps en avant. Il roule dans les marches et finit sa course à la moitié. Jumeau et Paladus jettent leurs armes vides et dégainent leurs lames. L'homme mystérieux commence à descendre les marches en riant: "Ah ah ah! Et qu'espérez-vous faire exactement? Vous opposer au Grand Architecte? Nul n'y est arrivé avant vous et ça ne commencera pas aujourd'hui! Vous arrivez trop tard!". Tout en avançant il ouvre ses bras et sa toge se déchire, aspirée par l'immense portail-warp qui est maintenant matérialisé. Peu à peu se dévoilent ses contours, son armure énergétique intégrale bleue et dorée qui semblent être faite d'écailles, son casque terminé par deux cornes tâchées de sang séché, son épée aux reflets changeant dont l'oeil placé sur la garde ne cesse de gigoter. Il arrive au niveau de Gammalus suppliant "Maître Nemeroth, aidez-moi". "Non Gammalus, ton rôle s'arrête ici" et il lui écrase la tête de sa botte d'acier. Les deux frères se regardent et partagent la même pensée. Ils savant qu'ils ne feront pas le poids face à lui dans leur état actuel et clairement sous-armés. Alors, envers et contre tous leurs principes, ils ouvrent les caisses de métal et s'équipent d'armes corrompues par les influences néfastes du Chaos. Jumeau se saisit d'un bolter lourd et Paladus d'un pistolet bolter. La sensation de se munir de tel objet leur donne la nausée et des maux de tête. Quelques secondes leur sont nécessaires pour reprendre leurs esprits. En utilisant de telles armes c'est comme s'ils tiraient sur leurs propres frères, ils le savent, mais ont-il vraiment le choix? La gigantesque proue d'un destroyer du Chaos commence à traverser le portail et se répand dans la réalité de cette planète tandis que le space-marine du Chaos est quasiment arrivé au bout des marches. "Je suis l'aspirant champion Nemeroth, un instrument du Grand Plan de Tzeentch, rien de plus. Notre avant-garde sera là d'ici quelques minutes et il n'y a rien que vous ne puissiez faire. J'étais comme vous autrefois bercé d'illusions sur l'univers et le vrai sens de la vie mais je vais vous dire, le constat est simple: mieux vaut mourir au crépuscule de la liberté que de respirer encore à l'aube de VOTRE TYRANIE!". Les trois adversaires se lancent alors dans une danse frénétique où chaque coup porté peut être mortel. Jumeau initie le combat par deux rafales mais doit très vite se raviser lorsque le Storm-Warden se rue au contact. Ce dernier tire de son arme de poing tout en executant des prises assassines de son couteau sanctifié. Mais son adversaire est un bretteur hors-normes qui le surclasse largement. Son premier coup l'entaille sévèremment sous le bras droit. Son second moulinet lui transperce l'épaule gauche. Ensuite, il l'empoigne d'une main à la gorge et lui passe son épée au travers au niveau du ventre. Un coup de pied l'envoit finalement rouler au bas des escaliers. Le Blood Angel ayant de nouveau un angle dégagé rouvre le feu mais le désespoir commence à le gagner lorsqu'il voit le champion bloquer la plupart des bolts et continuer d'avancer vers lui. Pendant ce temps, Paladus revient à lui et se laisse envahir par la haine. Cela plait à son arme impie et il la voit avec horreur se fondre à son gantelet. N'étant pas homme de demie-mesure, il prend la seule décision qui lui paraît juste, il tend son couteau sanctifié vers les cieux où le cauchemardesque vaisseau continue d'avancer à travers le portail. "Empereur, pardonne ma faiblesse" et il abat la lame d'un coup sec. Nemeroth se trouve devant Jumeau et le domine d'au moins deux têtes. Il détourne le tir de son bolter et abaisse son épée de toute ses forces. Jumeau s'effondre au sol dans une fantastique gerbe de sang. Sa jambe droite tombe à côté de lui, tranchée net. Il hurle de douleur et manque de s'évanouir. Il sait qu'il perd conscience et qu'il lui reste peu de temps. Il rampe jusqu'à son arme sous les rires de son ennemi. Il se tourne sur le dos et ouvre le feu tandis qu'il entend derrière lui la voix de son camarade crier "Grenaaaaaade!". Puis soudain tout est noir.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vénérables Récits et Anecdotes de Campagnes

 

 

Rechercher

JDR, Fantasy et Geekeries

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pages