Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 09:28

 

Bonjour, Bonsoir! C'est du vu et du revu mais vous allez découvrir dans les lignes suivantes ma top-liste des monstres les plus ridicules. Je précise que les phénomènes décriés ci-dessous sont issus d'esprits fertiles dans le domaine du cinéma, du jeu-vidéo et du jeu de rôles car j'ai limité mes souvenirs fiévreux à ces trois médias (toutefois si vous voulez en rajouter n'hésitez pas à malmener la touche commentaires). Quoiqu'il en soit, place aux stars de la bouffonerie!


blob
 

Xème place: les bons derniers (le blob / le slime)


Le blob apparaît pour la première fois dans un film de 1958. Trente ans plus tard, Chuck Russel (The Mask c'est lui) monte un remake qui connaît une grande popularité. Le monstre est une sorte de grosse flaque gluante, généralement unicolore, capable d'avaler tout et n'importe quoi ce qui le fait grossir. Plus il est gros, plus il est puissant, et il a une nette préférence pour la chair humaine. Le slime obéit au même concept et se retrouve dans un nombre incalculable de RPG, le plus connu étant Dragon Quest. Les différences sont minimes par rapport aux films: il a tendance à se déplacer en tribu et sa couleur désigne l'élément qu'il utilise pour l'attaque (vert pour le poison, rouge pour le feu, etc...) car le slime sauce fantasy pratique la magie. En jeu de rôles, sous le nom de gelée ou d'amibe, il possède même une intelligence relativement basique qui lui permet de se cacher ou d'imiter un coffre à trésors. Notons au passage l'évolution de son statut; ennemi de base pour les levels 1 dans les années 90, il se transforme peu à peu en monstre gentil et tout mignon (qui a dit pockémon?) devenant même parfois le premier compagnon du héros (ce qui explique sa forme actuelle de goute et sa tête d'ahuri).


mosquito6

 

IXème place: les détestés (les moustiques géants)


Le moustique géant a toujours déchainé les haines, et c'est bien normal. Déjà, personne n'aime les moustiques quand ils sont petits alors je vous laisse deviner quand ils sont grands! Ensuite, un moustique géant c'est pas beau, vraiment pas beau, et ça fait très mal comme dans le film Mosquito de Gary Jones (sorti en direct-to-video en 1995) où sa trompe peut vider un être humain de tous ses fluides en une seule aspiration aussi surement qu'un cul-sec de Bloody Mary à la paille. Et puis, comme si ça ne suffisait pas, on les retrouve aussi dans plusieurs RPG où ils s'attaquent aux pauvres petits niveaux 1 pour les empoisonner vicieusement alors que 1) on a pas d'anti-poison vu qu'on vient de commencer le jeu, 2) on a pas assez de mana pour lancer le sort de cure vu qu'on vient de commencer le jeu. Je sais que les joueurs de Suikoden me comprendront!


shot4 500

VIIIème place: les navrants (les hommes de pierre / les hommes-poireaux)


Cette 8ème place est un hommage aux ennemis inutiles, moches et vides de charisme. Les hommes de pierre se trouvent dans le nanar de 1964 réalisé par Giacomo Gentilomo et intitulé sobrement Maciste contre les Hommes de Pierre. Dans ce peplum fantasmagorique, Maciste, sorte d'Hercule à l'italienne, combat des silhouettes humaines en pierre à grands renforts de baffes. Malheureusement l'acteur est un peu trop bourrin et chaque attaque déchire les costumes de mousse (on ne compte plus les fois où on voit les jambes des mecs dans les déguisements). Mais au-delà de l'aspect technique, c'est surtout le concept de l'ennemi qui est navrant: il ne parle pas, avance à deux à l'heure (ce qui nous donne droit à plusieurs "courses-poursuites" palpitante) et surtout... n'agit jamais. Franchement, le réalisateur aurait aussi bien pu les appeler les hommes-cibles! En ce qui concernent les hommes-poireaux, ils sont issus de l'adaptation du manga Gantz par Shinsuke Sato sorti en 2011. Leur destruction étant la première mission des héros, ils se révèlent rapidement être moches (la ressemblance avec Chucky m'a frappé), inintéressants et saignent en vert fluo (enfin je dis saigner mais ils ont plutôt tendance à exploser). Honnêtemement, après ce passage là j'étais à deux doigts d'arrêter le visionnage le film et heureusement, je ne l'ai pas fait, car la suite est vraiment excellente.


64553-16

VIIème place: les sadiques (les clowns tueurs venus d'ailleurs / les bloodgnomes)


Je place ces deux horreurs à égalité car elles possèdent le même rictus effrayant, le même plaisir pour les massacres et la même passion pour le sadisme. Les 1ers sont des extraterrestres qui ont l'apparence de clowns bouffis et dont les secoupes volantes sont... des chapiteaux de cirque! En même temps la jaquette US vous mets dans le bain tout de suite avec sa phrase d'accroche: "in space no one cant eat ice cream". Ces ignobles aliens ne parlent pas (ils émettent un rire répétitif qui tape rapidemment sur les nerfs) utilisent des pistolets chargés de popcorn, des tartes à la crème explosives et des caniches en baudruches pour traquer les fuyards! [Spoil] Notons au passage que leur but final est tout simplement de transformer tous les membres de l'espèce humaine en barbe à papa!! [Spoil]. Ils ont été inventés en 1988 par Stephen Chiodo. Les autres champions de cette 7ème place sont les blood gnomes. Ces petits êtres malingres sont généralement invisibles mais apparaissent en plein jour pour se nourrir de leur met favori: les pratiquants du sado-masochisme! Physiquement ils ressemblent à de petites gargouilles à la peau sanguine, leurs yeux brillent dans l'obscurité, leurs griffes et leurs dents sont tranchantes comme des rasoirs. Il est rapidemment évoqué qu'ils seraient originaires d'une autre planète ou d'une autre dimension (ce n'est pas très clair) et leur seul objectif semble de subvenir aux besoins de leur reine. Remerçions John Lechago qui leur a donné vie en 2004!


images

VIème place: les animaux improbables (les moutons zombies / les limaces carnivores)


Concernant la transformation en zombie, il y a une règle qui est communément admise par tous les auteurs du genre: tout ce qui est vivant peut être transformé par le biais d'un virus. Jonathan King en a entendu parler et s'est dit: "Ah ouais? Cool je vais le faire avec des moutons!" et plop voila Black Sheep en 2006. Les caractéristiques des moutons zombies sont les mêmes que celles d'un mouton ordinaire si ce n'est une nette préférence pour la chair humaine. Inutile de préciser que vous ne verrez plus les troupeaux de la même façon après ce film! A noter toutefois que le virus semble les rendre légèrement plus intelligents qu'à l'accoutumée (ils élaborent des stratégies, l'un d'eux conduit une voiture pendant quelques secondes...) et qu'un être humain contaminé ne se transforme pas en bouc mais en weresheep (un hybride de loup-garou et de mouton o_O ). Au rang des créatures totalement inoffensives qui deviennent des bêtes féroces, je voudrais également citer les limaces de Mutations, film réalisé en 1988 par Juan Piquer Simon. Bon là, il n'y a pas grand chose à dire, ce sont des limaces et elles mangent des gens (quand on y pense c'est fou que cette histoire ait pu donner naissance à un film! Décidément j'aurais dû garder les BD que je dessinais en CM2!).


killertomato

Vème place: les végétaux improbables (les tomates tueuses / les morveux) 


Seules représentantes de la catégorie cinématographique "horreur jardinière" voici les tomates tueuses! Provenant de la quadrilogie qui leur est dédiée de 1978 à 1991 (l'attaque des tomates tueuses, le retour des tomates tueuses, les tomates tueuses contre-attaquent et Killer Tomatoes eat France), ces fruits monstrueux ne sont rien d'autres que des tomates classiques dotées de membres, d'un "visage" et surtout d'un appétit féroce. Leur intelligence est plutôt basique mais leur permet d'utiliser notre technologie et notamment des armes. Mention spéciale pour V-T, une tomate velue qui aime se vêtir d'une casquette et d'une paire de lunettes de soleil! Dans la même catégorie, soulignons les morveux qui sont des créatures typiques de l'héroïc-fantasy. Petits, malingres, oreilles et dents pointues, ils sont souvent assimilés aux autres gobelinoïdes dont ils sont les représentants les plus faibles. Mesurant jamais plus de 50 cm, ils possèdent la force d'un enfant de 5 ans et la fourberie des petits chiens de grands-mères. Nommés parfois Kobolt, on les retrouve dans la série des Baldur's Gate où ils sont mêmes affublés d'un aboiement débile lorsqu'il passent à l'attaque. En général, ils n'agissent qu'à condition d'être dix fois plus nombreux que leurs opposants puis fuient à la première difficulté. Certains d'entre vous se demanderont peut-être pourquoi avoir placé les morveux au même niveau que les tomates tueuses? Tout simplement à cause de leurs origines champignonesques...


Guiron

IVème place: les marrants (Guiron / Donjon Louforcs)


Dans un top de ce genre, il y a un moment où l'on est forcément obligé de parler des monstres issus de l'univers de Godzilla. Au cours de ses 50 années de carrière, le dragon préhistorique nucléaire a affronté plus de 20 créatures différentes allant de l'animal mythologique au robot géant ultra-moderne. Outre leur côté kitchissime à souhait, ils émettent des sons ridicules et on a souvent l'impression que les chorégraphie ont été élaboré par les Inconnus de la grande époque. La découverte d'un nouveau monstre ou d'une nouvelle transformation est toujours un grand moment de plaisir! C'est pourquoi, faire un choix parmi tout ce pannel a été difficile, mais si je dois n'en retenir qu'un je choisis Guiron. Guiron est tout simplement un couteau de cuisine géant capable de lancer des shurikens par deux ouvertures sur sa tête. Il saute sur de grandes distances et se sert également de ses griffes et de ses dents pour attaquer. Autre style, même marrade, je vous présente les monstres de Donjon Louforcs. Jeu de rôles qui parodie l'Héroïc Fantasy, vous jouez du côté du Mal et massacrez des hordes de héros à la façon d'un bon vieux Dongeon Keeper. Le problème? Vous incarnez la honte du Chaos, les rebuts, les ratés, bref ceux dont jamais aucun seigneur noir n'a voulu jusqu'à aujourd'hui. De l'homme-poulpe au 999 pattes en passant par le miaou-garou et le chou-fleur vengeur préparez-vous à vous poiler!


Le Clandestin BA

 

IIIème place: les ratés (le chat mutant / le pain élémental)


Je ne pouvais pas passer à côté d'une telle merveille, c'est sûr, mais par où commencer?! Le chat mutant est le terrible ennemi du film "le clandestin" réalisé par Graydon Clark en 1988. C'est un adversaire coriace, rancunier, à poil long et qui miaule en permanence. Echappé d'un laboratoire experimental, il a décidé de se venger sur tous les méchants humains qu'il croise. A noter qu'il est champion de natation et qu'en cas de blessure sérieuse il peut accoucher d'un clone par la bouche! Le pain élémental est un adversaire que l'on trouve dans le second Doom sorti en 1994 sous la griffe d'Id Software. Raté du début à la fin, son apparence est débile, ses attaques sont nulles et son dernier râle est affligeant!


Image 19

IIème place: les inutiles (la moussaka géante / les petits animaux) 


L'attaque de la Moussaka géante est un film de Panos H. Koutras sorti en 1999 qui met en scène le fameux plat traditionnel grec ravageant les rues d'Athènes!! Bien qu'issue d'une intervention alien, rien ne la différencie de celle que l'on mange mise à part sa taille! Je veux également profiter de cette deuxième place pour mettre en lumière les mignons, inofensifs et ô combien inutiles petits animaux du bestiaire de Warhammer V1. Franchement, avoir les caractéristiques d'un écureil ou d'un lapin, on est d'accord ça ne sert à rien! Mais bon du coup ils sont inclus dans la table des rencontres aléatoires et attaquer les personnages avec une poule d'eau ou un crapaud, ça c'est vraiment jouissif!


 

Ière place: l'imbattable (le mouchoir infernal)


Jusqu'en Enfer est un film français réalisé en 2009 par Sam Raimi. Le pitch de départ est une employée d'un crédit immobilier, Christine, qui refuse une extension de prêt à une vieille dame. Pour se venger cette dernière, qui était en fait une redoutable sorcière, déclenche une terrible malédiction. Du coup, Christine n'a plus que trois jours pour sauver son âme avant que le démon Lamia ne vienne la chercher. Trois jours où elle va vivre un véritable enfer et où tout est suceptible de l'attaquer... y compris un mouchoir! Le mouchoir envouté de Mme Ganush est de loin, pour moi, l'opposant le plus pitoyable qu'il m'est été donné de voir en 20 ans de geekeries! Mais comme une image vaut mieux que des mots, je vous laisse le découvrir ci-dessous. Félicitation à ce grand gagnant!

Partager cet article

Repost 0
Published by BriseBarbe - dans Humour de rôliste
commenter cet article

commentaires

Vénérables Récits et Anecdotes de Campagnes

 

 

Rechercher

JDR, Fantasy et Geekeries

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pages