Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 13:31

big-roger.pngOn se souvient tous de la campagne anti-jeux de rôles qui avait fait rage dans notre contrée il y a 20 ans. Les rôlistes étaient accusés d'être des personnes associales, perverses, meurtrières et suicidaires. N'ayant rien à envier aux sectes, ils se réunissaient la nuit en secret, enfilaient des costumes et déterraient des cadavres au cimetière du coin... Bref ils étaient responsables de tous les maux de la jeunesse française. Ce mouvement ravageur avait été initié par des psychologues de deuxième zone, avec à leur tête Ségolène Royal (et oui déjà elle), qui en même temps, en avait profité pour jeter l'opprobe sur les mangas et les jeux-vidéos formant, comme on le sait tous, un tout corrupteur. D'ailleurs, je me souviens très bien de cette période où certains de mes camarades de classe se retrouvaient soudainement privés de tout ce que nous aimions parce que leurs parents venaient d'apprendre à la télé que c'étaient des "choses abrutissantes". Nous nous regardions alors avec angoisse nous demandant qui allait être le prochain. Depuis, les choses se sont calmées et nous pouvons jouir de nos loisirs préférés sont trop de problèmes, même si parfois, quelques polémiques éclatent histoire de faire de la pub à l'un ou à l'autre. On se souvient tous par exemple du "Oh mon dieu! Des zombies africains dans Resident Evil 5?! C'est un scandale!". Mais contrairement aux apparences, cette relative tranquilité est toujours mise à mal de nos jours. Sans que nous en soyons forcément informés, des personnes continuent de saper l'image de nos jeux favoris. J'en veux pour preuve l'article intitulé "Jeux de rôle: Attention DANGER!" trouvé sur le site TopChrétien.com.

 

Le plus gros défauts des détracteurs de jeux de rôles est bien souvent le fait qu'ils ne savent pas de quoi ils parlent. Et franchement, pour donner son avis sur une chose que l'on ne connaît pas, il faut être à la fois assez prétentieux (pour penser que l'on détient la vérité sans même se donner la peine de vérifier) et très imaginatif (pour arriver à inventer des exemples et des arguments). Lorsque j'ai commencé à lire le post de madame Dugas, je dois dire que j'ai agréablement été surpris. La critique débute par des définitions sérieuses et une description claire et synthétique du loisir. Suit une explication de ce que sont les jeux de rôles non ludiques (thérapeutiques ou pédagogiques) ce que je trouve bizarre vu que cela n'a aucun rapport avec le sujet (1). Enfin bref, je continue et là... J'explose de rire! Pour étayer son argumentaire cette brave dame nous cite des titres de jeux de rôles mais, pour augmenter l'impact sûrement, traduits en français! On a donc le Marteau de Guerre, la Course dans la Pénombre et l'Hérésie Sombre (soit Warhammer, Shadowrun et Dark Heresy). Passé ce fou-rire, je poursuis ma lecture et tombe sur une référence obscure à un jeu que je ne connais pas. Curieux, je fais des recherches sur internet et tombe sur SierrElben, un jeu amateur créé par un club nommé ChaOdisiaque. Voyons Elisabeth, là tu me déçois! Tu sais bien que si l'on veut faire des généralités aveugles, il faut prendre un jeu que tout le monde connaît comme Cops ou In Nomine Satanis! C'est comme ta liste des personnages là, ceux que tu qualifies de "tous plus affreux et méchants les uns que les autres": scélérats, sorciers aux pouvoirs destructeurs, revenants, spectres, elfes... Elfes?? T'as bien écrit elfes? Avoues que t'étais pas trop au point là! Et puis c'est pas très gentil pour Orlando Bloom!

 

Enfin bon, je vais pas me livrer à une analyse de tous les passages car c'est du même acabit tout le long. On y apprend entre autre que les jeux de rôles sont tous des survival-horror (tant pis pour ceux qui jouent à Star Wars ou à Toon), que les jeux de rôles sont des "doctrines de démons" (c'est vrai qu'un sacrifice ou deux en cours de partie c'est bon pour favoriser les dés), que l'auteur se sent comme un dinosaure égaré à la mauvaise époque (c'est pas moi qui le dit mais j'approuve), que jouer aux jeux de rôles c'est en quelque sorte un entrainement pour tuer des gens dans la vraie vie (merde, et moi qui joue depuis 13 ans et n'ait encore assassiné personne! Jai tout raté alors?) et enfin, ma révélation préférée, que les rôlistes sont diaboliques car ils ne jouent que la nuit (ça se passe de commentaires...)! Encore une fois le constat est navrant. La rédactrice, qui s'est en fait mise au jeu de rôles sans s'en rendre compte en essayant de nous faire croire qu'elle possède un doctorat en psychologie humaine, explique qu'à force de jouer nous perdons la notion de réalité et que les limites de ce que nous pouvons moralement faire ou ne pas faire s'estompent. Ainsi il nous est conseillé de bien insister sur les entrées et les sorties du "monde imaginaire". Madame Dugas ajoute qu'elle utilise elle-même des phrases de code tel que "Cric-crac mon histoire sort du sac" et "Cric-crac mon histoire entre dans le sac". Personnellement je trouve que c'est une excellente idée... Quand les joueurs ont CINQ ANS! J'imagine d'ici la prochaine partie: "Bon Nico, tu vois tout à l'heure quand ta sororitas s'est envolée avec son jet-pack, a esquivé un missile et a tiré avec ton pistolet-bolter sur la grenade de l'ork pour la faire exploser juste avant que Jules ne pirate le vaisseau spatial d'à côté? Et ben c'était pas vrai! Ca s'est pas vraiment passé vieux, je sais que c'est dur mais faut que tu comprennes! Allez... Sois fort!".

 

312685adjuaroliste

 

Alors bien sûr, tout cela vous fait sourire voire franchement marrer, et c'est tout à fait compréhensible. Toutefois méfiez-vous de l'eau qui dort. Si vous allez sur la page critiquée vous verrez que plus de 6 000 personnes ont aimé cet article sur Facebook. Et oui je sais, c'est effrayant! D'autant plus que cet avis basé sur des apprioris, des inepties et une bonne dose de mauvaise foi (2) n'est pas un fait isolé. Faites une rapide recherche sur le net et c'est la galerie des horreurs qui s'offrira à vous. Ces critiques ne sont pas seulement le fait de réactionnaires religieux mais aussi de personnes qui ont un poids dans notre société actuelle comme des médecins, des journalistes ou des hommes politiques. Même si leur besoin d'audimat explique facilement ces textes à sensation, ce qui est affligeant, c'est de voir qu'ils arrivent encore à rallier des gens avec leurs analyses fictives, sous-documentées et carrément insultantes. En gros, c'est le même discours pathétique qui tourne en boucle depuis 20 ans: les gens sont des éponges qui absorbent tout ce qu'ils voient et entendent, incapables de faire la différence entre le réel et l'irréel, le bien et le mal, donc tout ce qui est univers imaginaire est un danger dont il faut les garder. Comment expliquer qu'aujourd'hui ce genre de pensée unique trouve toujours des partisans? Pourquoi lorsqu'on se dit rôliste des personnes nous regardent encore comme si on s'était échappé d'un zoo? Je pense qu'il faut chercher la réponse dans notre passé. Il y a toujours eu et il y aura toujours des gens pour s'opposer à la nouveauté. Après tout, dans les années 50 le Rock 'n'Roll était considérée comme le son du Diable! Maintenant on a des prêtres irlandais qui chantent sur de la musique électronique... Les jeux de rôles, ainsi que les mangas et les jeux-vidéos, sont des formats de loisir récents, facilement détractables car leur intégration sociale n'est pas achevée. C'est un processus en général assez long, qui s'étend sur des dizaines d'années comme ce fut le cas pour les bandes-dessinées, les récits de science-fiction ou encore le cinéma. Or, nos médias favoris ne sont plus très loin de la ligne d'arrivée. Du Seigneur des Anneaux de Peter Jackson, aux millions d'abonnés de World of Warcraft, en passant par le succès des romans Harry Potter, ils se sont ouverts au grand public, se sont popularisés et ce n'est plus qu'une simple question de temps avant qu'ils ne soient reconnus avant tout pour ce qu'ils sont, c'est à dire, des objets de divertissement ordinaires. Et puis, de toute façon, nous savons bien qu'un jour un nouveau média sortira et que ça sera alors à lui de faire face aux foudres des bien-pensants et de leurs moutons! Donc, d'ici là amis internautes, ne vous endormez pas et continuez de réagir pour défendre nos passions!

 

(1) Dans ce cas pourquoi ne pas parler aussi des jeux de rôles sexuels ou ceux des entretiens d'embauche?

(2) Dédicace spéciale à Bethy-la-Morale! Sans rancune hein? :)

 

 

POUR EN SAVOIR PLUS

 

 

DIFFERENTS POINTS DE VUE SUR LE JEUX DE RÔLES (POSITIFS ET NEGATIFS)

Débat audio sur RFI "Les jeux de rôles sont-ils dangereux?": http://www.rfi.fr/emission/20101230-jeux-role-sont-ils-dangereux  


"Jeux de rôles: dangers et précautions" sur info-secte.org: http://www.info-sectes.org/roles/ 


"Les sombres années du jeu de rôles" sur le petitpeuple.fr: http://www.petitpeuple.fr/accueil/index.php?option=com_content&task=view&id=359&Itemid=100067 


"La bataille du jeu de rôles" sur ptgptb.fr: http://ptgptb.free.fr/other/battlrpg.htm

 

Et d'abord... voilà pourquoi j'ai raison!: http://www.levrac.org/article-voila-pourquoi-dieu-est-un-roliste-107809964.html

 

AUTOUR DE L'ARTICLE D'ELISABETH DUGAS


Réponse de la Fédération Française de Jeux de Rôles":  http://www.ffjdr.org/la-federation-francaise-de-jeu-de-role/actualites-de-la-fede/droit-de-reponse-de-la-ffjdr-en-reaction-a-un-dossier-publie-par-le-site-topchretien   

 

Moi rôliste, site ayant pour vocation de récolter des témoignages de rôlistes sur comment et pourquoi le jdr a changé leur vie: http://moiroliste.tumblr.com/


Une réponse écrite par un joueur protestant pratiquant: http://lespenseesdecuchu.blogspot.ch/2012/05/jeux-de-roles-et-christianisme.html


La page Facebook d'une mère de famille qui réagit sur le sujet: https://www.facebook.com/notes/claude-figu%C3%A8res/je-ne-suis-pas-r%C3%B4liste-mais/387420467966052


Article "Les légendes du JDR" sur Imaginez.net: http://imaginez.net.free.fr/jeu/jdr/denigrement/denigrement.htm


 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by BriseBarbe - dans Jeux
commenter cet article

commentaires

yoda 23/06/2014 13:53


En fait, c'est pour la 2e que je posais la question. Très bonne illustration sur les "dangers" du jdr...

yoda 18/06/2014 14:11

Je suis fan de l'image illustrant le propos. Est-elle libre de droits ?

BriseBarbe 23/06/2014 13:22



Salut! Tu parles du Big Roger? C'est clair qu'elle est excellente! Elle provient du site de la convention les Jeux de Roger organisée par l'association les Rôlistes Rouennais. L'image n'est pas
libre de droit mais selon ce que tu veux en faire je ne pense pas qu'ils n'y voient d'objections. L'adresse du site: http://www.jeux-de-roger.com/



Nico 10/07/2012 17:12


KeWAAA ! Tu veux dire que quand j'ai volé c'était pas pour de vrai ?!? Bon ben je vais m'ouvrir les veines !!


Blague a part, il est navrant que depuis les emissions sur TF1 sur "Mon fils est un terroriste, il joue a WoW", on pointe les JdR.


Je pense que si je viens a jouer avec un mec qui joue un assassin dans DH arrive en séance avec un couteau et une mèche de cheveux plein de sang. On va pas lui filer des pexs sur son perso. On se
barre en courant. C'est tout.


Dommage que la religion en général ne laisse pas assez de place a l'imagination et la créativité.


Je finirai pas conclure avec une citation de ma Sororitas : "Béni est l´esprit trop limité pour souffrir du doute." Gniark !

BriseBarbe 12/07/2012 16:15


Pas mal la citation, lol! Comme quoi l'Ecclesiarchie, finalement c'est pas trop abusé comme concept, il y a vraiment des gens qui pensent comme ça de nos jours! Sinon c'est vrai qu'on a des
extrêmes des deux côtés, et d'ailleurs ils ont le même mode de pensée: si t'es pas comme nous t'es nul. Ah la nature humaine et ses mystères! Prochain sujet: pourquoi l'humanité aime autant se
mettre sur la tronche? Remarque, tu me diras, je préfère autant ce genre de conflit fictif qu'un vrai tout crasseux :)


Vénérables Récits et Anecdotes de Campagnes

 

 

Rechercher

JDR, Fantasy et Geekeries

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pages