Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 19:29

       


XVI) Repos, soldats!

 

 

Désarmés, les agents de la cellule des Loups de Drusus sont "invités" à suivre dix soldats en armes. Silace n'aime vraiment pas l'idée d'être séparée de sa lame sanctifiée et le fait savoir. Toutefois elle se ravise en constatant que ses gardiens sont disposés à user de force s'il le faut. Ils traversent l'astroport, tapissé de sang et de cadavres, ses bâtiments écroulés ou en flammes. D'autres militaires sont occupés à débarquer les survivants FDP et Mandato de la navette du Mechanicus. Ils sont placés devant à genoux et certains sont exécutés d'une balle dans la nuque. Un chapelain passe parmi eux et récolte leur dernière confession ou leur apporte le pardon de l'Empereur. Deux soldats viennent chercher Helena Jaspel qui les suit sans aucune résistance, le regard vide et la volonté brisée. Gabriel essait de dire quelques mots en sa faveur mais il est interrompu par Titus: "Cet être de chair ne nous est plus d'aucune utilité maintenant. Oubliez-la écclesiaste". "C'est sûr, en voila une qu'on ne reverra plus!" renchérit Hadley. Gabriel se tourne vers lui le regard empli de colère mais ne répond finalement rien lorsqu'il voit le visage de son rival, blême et transpirant. Chaque reste de barricade leur rappelle à tous les moments difficiles qu'ils ont vécu ici durant ces 3 derniers jours. Chaque caisse ou tonneau a été à un moment ou un autre un abri où ils ont combattu, prié et agonisé. Chacun de ces endroits a été un refuge qui les a séparé de la mort. Le vent marin souffle et porte des effluves de sel, de sang et de fumée jusqu'à leurs narines. Ils descendent de la plateforme et atteignent la terre meuble des marécages. Toutes les forces fanatiques sont là, calmes et quasiment silencieuses. Des groupes de gardes impériaux lourdement armés se déplacent parmi eux et s'emparent de leurs armes. Plusieurs véhicules blindés, des chimères et des rhino principalement, se trouvent placés à des endroits stratégiques. Des soldats sont positionnés sur les tourelles-laser, mitrailleuses ou bolter et sont visiblement prêts à faire feu au moindre incident. Le groupe des personnages avance parmi la foule toujours escorté du lieutenant-colonnel Klark et de ses hommes. Le technoprêtre croise le regard de Silon Jastilus. "Je vous avais dit de ne pas vous opposer à moi! Tout ceci n'est pas la fin mais le début! Ah ah ah!". Les agents de l'Inquisition sont menés jusque derrière les véhicules. Klark donne de brèves instructions et ils sont séparés en deux groupes chacun embarqué dans un rhino. Les engins démarrent et foncent à vive allure. Les personnages gardent le silence plutôt que de risquer de parler. Ils ne savent toujours pas ce que l'on attend d'eux et préfèrent ne rien dire ou ne rien tenter tant qu'ils ne savent pas de quoi il en retourne. Certains regardent par les meurtrières et se rendent compte que la route prise est celle de la capitale. Après quelques heures ballotés par les cahotements, les véhicules prennent la direction du quartier des Manoirs Ombreux. Certains bâtiments réduits en poussière ont été visiblement bombardé et quelques coups de feu lointains sont encore audibles. Leur transport s'arrête enfin. Les gardes impériaux sont partout. Plusieurs véhicules forment un barrage complété de sacs de sable, de barbelés et de mitrailleuses lourdes. Les conducteurs discutent quelques secondes avec les gardes en faction et un immolator recule créant une ouverture. Ils sont alors débarqués une vingtaine de mètres plus loin et lorsqu'ils sortent enfin à l'air libre, trois chasseurs modèle aquila passent en trombe au dessus de leur tête. Un perce-muraille résonne non loin car un groupe de serviteurs est occupé à monter un mirador en plastacier. Trois technoprêtres réceptionnent immédiatement les rhinos à l'arrêt, effectuant toute une batterie de tests avec une vélocité proche de la frénésie. Plusieurs soldats en armure carapace équipé de lance-flammes passent devant eux suivi d'un ogryn portant un lourd container blindé. La porte d'un manoir s'ouvre et un homme au crâne rasé, à l'uniforme noir et aux galons rouges, en sort venant à leur rencontre. Il les salue militairement. "Messieurs, vous êtes attendus par le Commissaire Nihilus".

 

 

L'intérieur du manoir est en piteux état, les meubles sont détruits, les murs criblés de balles, le sol recouvert de gravas et de sang. Un chemin a été déblayé jusqu'à une large pièce, une ancienne salle de réception si l'on se fie à l'énorme cheminée et à la table de banquet qui se trouvent là. Quatre officiers, trois en kaki et un en noir, sont en train de discuter tout en désignant des points sur une tacticarte lumineuse. "Commissaire Nihilus, voici les hommes que vous vouliez voir". L'homme à l'uniforme noir se tourne et les observe un moment. Puis il leur fait signe de prendre les escaliers derrière eux tout en prenant congé de ses collaborateurs. Il les rejoint ensuite pour ouvrir l'unique porte à l'aide d'une clé et ils se retrouvent dans une grande bibliothèque. Les rayonnages sont quasi-vides et seuls quelques gros volumes trainent par terre. Il s'installe derrière un bureau et leur fait signe de s'assoir. Il retire sa veste et son képis dévoilant ses traits: quarante ans passés, médailles et épaulettes dorées, crâne rasé, cicatrice à la joue gauche et fine moustache. "Hashford, servez donc à boire à nos invités, ces derniers jours n'ont pas dû être de tout repos". Nihilus leur explique alors qu'il a reçu des instructions très précises concernant leur cas et qu'il doit les faire escorter immédiatement jusqu'à un vaisseau-caserne placé en orbite où leur inquisiteur les attend. Il précise également "Au moment où nous parlons votre vaisseau personnel et vos affaires ont déjà été embarqué à bord". Le groupe est ravi de cette dernière nouvelle et c'est avec entrain qu'ils embarquent dans la navette préparée pour eux. Seuls Torbal et Hadley sont dubitatifs sur cette convocation mais Nihilus est formel, les ordres sont aussi pour eux et il ne peut se permettre de ne pas les suivre. Ils quittent enfin Sinophia, cette planète qui leur a coûté tant de peines et de souffrances, et l'immatrium s'offre à leurs yeux pour quelques minutes. Le dispositif de blocus de la planète est impressionnant entre les croiseurs de guerre et l'armada de satellites de défense qui a été redéployé. Leur minuscule vaisseau semble se faire gober par l'immense soute du Goliath IX. Un fois pied à terre, ils sont menés à travers d'innombrables coursives, passerelles et élévateurs. Ils débouchent finalement sur une plateforme en hauteur où se trouvent trois personnes: les frères jumeaux Corpus et Dominus ainsi que l'inquisiteur Fenrholt Gelt. Si les deux gardes du corps sont face à eux, leur maître est de dos, occupé à scruter la grande agitation qui règne dans le hangar vingt mètres plus bas. Des bras mécaniques fourbissent des vaisseaux en missiles, des marcheurs mécanisés transportent avec lenteur des caisses d'équipement, et des soldats se fournissent en armes et en armures. Gelt se saisit du vox se trouvant sur le panneau de contrôle face à lui: "Passerelle B vous me chargez les missiles inferno dans l'aquila GH39. Ah! Loups de Drusus content de vous voir en un seul morceau si je puis dire! J'ai cru comprendre que vous aviez subi de lourdes pertes!". Mais l'échange n'est pas celui espéré. Visiblement très occupé, il leur propose de prendre du repos le temps qu'il puisse les rejoindre pour les débriefer. Globalement, l'équipe retourne au Silver Arrow et récupère ses affaires avant de se laver, manger et se reposer. Quelques un tentent de passer des communications mais la salle leur est refusée. D'autres en profitent pour se rendre au bloc médical où leurs blessures sont prises en charge. La jambe de Silace est enfin guérie tandis que l'opération d'implantation d'un bras mécanique pour Gabriel est un succès. Il doit toutefois prendre énormément de repos suite à cela et notamment se déplacer en chaise roulante. Seul Hadley n'apprécie pas ce temps mort et passe la plupart de son temps à vomir ou à se plaindre de maux de ventre. Il sembleraitque son mal de l'espace n'est jamais été autant d'actualité depuis que les réacteurs du Goliath IX se sont remis en route. Désirant en savoir plus à ce propos, Silace apprend quelques éléments intéressants en discutant avec des soldats. Certains d'entre eux vont être sélectionnés pour une grosse opération dirigée par l'Inquisition. En tout cas, c'est quelque chose d'assez gros pour qu'ils soient en état d'alerte maximale mais ils ignorent tout de l'objectif et des coordonnées. Beaucoup espèrent être retenus pour cette expédition car ce genre de mission spéciale est un moyen rapide et efficace de se faire remarquer afin d'obtenir des avancements même si, il est vrai, le taux de mortalité y est en général assez élevé.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vénérables Récits et Anecdotes de Campagnes

 

 

Rechercher

JDR, Fantasy et Geekeries

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pages