Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2012 7 22 /07 /juillet /2012 15:55

 

 

VI) Nouveaux plans - Etape 1

 

 

"T'as volé la clef des gardiens? Mais ils vont nous poursuivrent!" s'inquiète Thane. "Oui mais pas avant que l'émeute soit gérée. Nous serons déjà loin à ce moment là et ils croiront sûrement les avoir perdus dans la confusion" le rassure Lupus. "Mais pourquoi t'as fait ça?" demande Kintas incrédule. "Ses filles savent quelque chose. Je vais y retourner et seul cette fois ci!" répond t-il en regardant fixement Natacha. "Mais même avec les clefs, comment tu vas faire pour esquiver les gardes, la cam-pix et..." énumère Thane."Je me débrouillerai, ça ne sera pas la première fois! Commencez plutôt à penser à ce que vous vous allez faire! Notre temps est limitée et...". "En effet, il ne reste plus que 19 heures et 53 minutes" confirme Gaïa regardant les notes de sa data-tablette. "Moi je veux aller voir le médecin du palais. De toute évidence cette fille se droguait. Peut-être qu'il en sait quelque chose ou même que c'était lui son fournisseur" souligne Natacha. "Quant à moi, je pense me rendre dans le quartier des domestiques et trouver les chambres des trois servantes. Elles nous cachent quelque chose mais peut-être restent-ils des indices dans leurs affaires? Par contre, cela risque d'être assez fastidieux et de plus ma vue n'est plus vraiment ce qu'elle était. Quelqu'un peut-il me donner un coup de main?". "J'irais avec vous Thane" annonce la copiste en regardant son concitoyen hors-monde. "Pendant ce temps je vais essayer d'obtenir une audience auprès du Cardinal Bonifacio" déclare Kintas. Tous les visages se tournent vers lui, surpris. "Et bien? Pourquoi cela?" interroge Natacha. "Cette fille prenait peut-être de la drogue mais elle possède aussi une chapelle privée. Elle doit être suffisement pieuse pour se confesser. Le cardinal sait sûrement quelque chose". "C'est une éventualité. Mais crois-tu réellement qu'il va casser le secret de la confession pour tes beaux yeux?" se moque le licteur. "Nous verrons bien..." répond le grammaticon sur un air de défis. Les deux interlocuteurs se regardent face à face pendant quelques secondes. Natacha sourit, visiblement amusée par la tournure de la discussion, tandis que Gaïa fait mine de consulter ses notes. Seul Thane ose briser le silence tendu: "Bien dans ce cas, nous avons tous une piste à explorer. Retrouvons-nous dans la chambre de Scynthia dans 2 heures". Le groupe se sépare alors, chacun filant vers son objectif. Natacha trouve assez facilement une personne pour lui indiquer le bâtiment où se trouve le médecin. Elle tombe sur un page en hauts-de-chausses, redingote bicolore et chapeau à plumes. Comme ce dernier semble sous le charme, elle en profite pour se faire escorter jusque devant la porte du "très savant professeur Aloesius". Par contre, se débarrasser de son guide est bien moins aisé. La jeune noble coupe nette la conversation en prétextant ne pas vouloir être en retard pour son rendez-vous, frappe à la porte et entre comme si elle y était attendue. Elle entend alors son soupirant se morfondre quelques secondes puis s'éloigner d'un pas las. La salle qui lui fait face est dans un désordre incroyable. Les meubles sont renversés et leur contenu répandu au sol. La porte du balcon est ouverte, le lourd rideau gris anthracite se gonflant au rythme du vent. Natacha ferme le verrou derrière elle et dégaine son Carnodon 2.1: "Docteur? Vous êtes là?"

 

Thane et Gaïa s'attendaient à une tâche de grande ampleur mais là ils doutaient sérieusement que les deux heures suffisent. Le bâtiment du petit personnel est un immense bloc en briques rouges abritant au bas mot plus de 2 000 domestiques. Trouver les chambres avec un seul prénom n'allait pas être simple. Ils passent ainsi plus de 40 minutes à se renseigner, à déambuler d'une porte à l'autre, à monter ou descendre escaliers et étages. Après trois mauvaises "Yosica" les voici devant une porte qui s'ouvre sur une grosse femme noire vêtue d'une tenue typique de soubrette. "Ah! Excusez-nous c'est une erreur" dit Thane d'un air dépité. "Qu'est ce que vous che'chez mes petits amou's?" s'intéresse l'occupante des lieux leur adressant un large sourire. "La chambre de Yosica". "Et ben c'est ici! Nous pa'tageons la même chamb'e". "Yosica? La servante de Dame Scynthia?" demande t-il incrédule. "Oui, oui c'est ça! Pou'quoi?". "Voila, nous venons d'entrer au service de Madame et apparemment un objet important pour sa toilette du jour aurait été oublié ici". "Oui ici ou chez l'une de ses collègues" s'empresse de rajouter la copiste. "Vous pa'lez de Moï'a et Bé'onil?" questionne la domestique tout en posant une main sur le bras de Thane. "Exactement!" exulte ce dernier enthousiaste. "Et ben oui hein vous pouvez rega'dez, y a pas de p'oblème!". La femme de chambre, qui dit se nommer Madelon, s'écarte et les laisse passer. Au moment où il franchit le seuil, Thane a l'impression d'un contact furtif au niveau de son postérieur et se retourne. Il voit Madelon refermer la porte mais ne rate rien de son sourire espiègle. Quelque chose lui dit que cette piste était peut-être prometteuse mais allait sûrement exiger quelques sacrifices...

 

Trouver le cardinal n'est pas foncièrement compliqué. Le temple palatin se trouve au centre des jardins et nécessite seulement de marcher quelques minutes à travers les hautes haies labyrinthiques, les statues des ancêtres illustres, les fontaines éclaboussant d'eau cristaline et les ponts de pierre stylisés. En fait, ce qui gêne d'avantage Kintas, ce sont les portes fermées du bâtiment et les deux gardes armés de masses d'armes qui se tiennent devant. Leur uniforme est différent des autres soldats du palais, le fait le plus marquant étant le symbole de l'Ecclesiarchie représenté sur leur plastron. Le grammaticon s'approche d'eux et entend le son d'un orgue lui parvenir de l'intérieur. "Halte domestique! Où tu vas comme ça?". "Je suis attendu par Monseigneur Bonifacio". "Sa Sainteté est en pleine cérémonie, tu dois attendre". Voyant l'air résolu des deux sentinelles, Kintas n'insiste pas et va s'assoir sur un banc non loin. Il espère seulement qu'il ne va pas passer les prochaines deux heures à attendre...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vénérables Récits et Anecdotes de Campagnes

 

 

Rechercher

JDR, Fantasy et Geekeries

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pages