Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 14:48

 

 

XII) Ce que nous savons vraiment

 

 

Lorsque Lupus ouvre les yeux, il se redresse en sursaut. Il est couvert de sueur et ses draps sont tâchés de sang. Immédiatement, une forte douleur au niveau des côtes flottantes le fait râler. Il porte la main sur les bandages qui s'y trouvent et grimace. "Alors déjà réveillé?" lui demande une voix féminine. Il tourne la tête et voit Gaïa assise sur une chaise, une couverture sur les jambes, se massant vigoureusement la nuque. Il regarde autour de lui prenant conscience de sa présence dans une chambre inconnue. Il y a un deuxième lit qui, visiblement, était occupé il y a peu. Il essait de se lever mais un mal de crâne prodigieux s'empare de lui. Il plaque son front entre ses mains puis demande d'une voix lasse: "Et Kintas? Il a pu s'en sortir?". "Oui ne t'en fais pas. Il s'est réveillé un peu avant toi et s'est rendu à la salle d'eau. Une histoire de vêtement à nettoyer". "Tu nous tutoies maintenant Gaïa?". "Comme on dit chez moi: la mort rapproche les gens". "Et les autres ils sont où?". "On est tous dans le bâtiment des domestiques. Natacha et Thane sont cachés dans une autre chambre. On s'est dit qu'on était peut-être en danger après ce qu'il vous est arrivé. En tout cas, on a tous rendez-vous içi dans... 20 minutes" répond la copiste en consultant l'obélisque-horlogium qui se trouve dans les jardins. "On a perdu combien de temps sur l'enquête?" siffle Lupus entre ses dents. "Environ 14 heures. Il ne nous en reste plus que 10". "Trône! J'espère que nous avons tous de nouvelles pistes!". Le licteur passe alors la demie-heure suivante à remettre péniblement son uniforme ensanglanté et à vérifier consciencieusement ses armes. Gaïa se réapproprie son équipement et se rend compte avec stuppeur qu'une partie est manquante. Où sont donc passés ses couteaux? Il ne lui en reste plus que trois sur six et elle ne se l'explique pas. Qui? Quand? Comment? On tape à la porte. Le reste du groupe entre dans la pièce et s'assoit comme il le peut. Des provisions et des boissons ont été préparées.

 

"Content de te voir sur pied Lupus, tu nous a fait une sacrée frayeur! J'ignorais si mes soins improvisés allaient faire leurs effets" s'illumine Thane en posant sa main sur l'épaule du licteur.

 

Natacha se glisse jusqu'à Gaïa et lui chuchote à l'oreille: "Tiens en parlant de pied, devines qui a prit le sien hier soir? Hé hé!". La copiste lui jette un regard surpris tandis que la femme au décolleté plongeant lui désigne Thane d'un oeil pervers.

 

Le licteur répond du tac au tac "Ce n'est pas que je t'en sois pas reconnaissant Thane, mais tu ne crois pas que cela serait allé plus vite si tu m'avais conduit directement chez un medicae?".

 

"Et bien c'est à dire que ce n'était pas vraiment possible sur le coup..." commence Gaïa se détournant de la jeune noble.

 

"Oui le doc' est mort pendu" précise Natacha tout en se penchant pour attraper l'une des rations posée sur le lit face à elle.

 

"Quoi?! Tu penses qu'il a été aidé? Ça a un rapport avec notre affaire?" s'exclame Lupus au comble de la surprise.

 

"A mon avis c'est bien probable. Tout était sens dessus-dessous chez lui et la fenêtre du balcon était ouverte. Apparemment les agresseurs sont passés par là, comme pour vous. Chez Scynthia ils ont carrément retiré un carreau". Tout en parlant, elle utilise la barre protidique entre ses doigts pour mimer des gestes obscènes à l'attention de Thane. Personne n'ignore le spectacle et toutes les têtes se tournent vers lui. Le psyker fait semblant de ne rien voir, se cachant derrière sa tasse de recca.

 

Lupus se gratte le menton, pensif. Il s'allume un cighalos et tire une bouffée: "Oui il m'a semblé les voir partir par là avant de m'évanouir. Mais concernant le médic je vois pas son lien avec tout ça".

 

"Peut-être à cause de ça..." dit Natacha. Elle sort les lettres manuscrites de son sac et les distribue à chacun. Elle explique alors l'étrange histoire des commandes de rouge à lèvres par une certaine MZ et les menaces qui ont suivi.

 

"Çpourrait être une métaphore pour les drogues" expose soudainement Gaïa "Çexpliquerait d'ailleurs pourquoi on lui demande plusieurs fois de "forcer" la couleur. La rendre plus forte en clair...".

 

A ces mots, Kintas se rappelle sa terrible expérience de la veille. Cette succession de rêves luxurieux qui ne laissaient aucun repos ni à son corps ni à son âme ont bien failli le tuer. Un frisson lui parcourt l'échine lorsqu'il repense à cette terrible sensation de vide et de désirs inassouvis qui l'a hanté pendant de longues heures. Si cela avait été plus long, il en aurait sûrement perdu l'esprit... Heureusement la voix de Lupus le ramène à la raison. "... Rien! Non rien pour moi ne nous permet d'affirmer qu'il s'agit de la même drogue retrouvée chez la fille Cromwell. De plus, une crise de rage avant de se suicider est tout à fait probable et aurait très bien pu expliquer la panique dans ses affaires. Nous ne devons pas verser dans des conclusions attives".

 

"Bien, alors qu'est ce que nous savons vraiment?" demande Thane tout en se servant une autre tasse de recca.

 

Lupus sourit, expire la fumée de son cighalos et détaille: "De mon interrogatoire des servantes j'ai appris que Scynthia et IL se rejoignent en secret depuis plus d'un an, et ça a été probablement le cas le jour de sa disparition. Elles ignorent tout par contre des lieux de rencontres mais ses dames de compagnies, Lisabel Grisham, Abigaël Mercurial et Melissandre Zenthrix, doivent en savoir plus puisque parfois elles l'accompagnent. Reste à savoir qui est ce IL?".

 

Kintas, encore troublé, s'éclaircit la voix: "Oui euh... hum hum... Tout à l'heure Natacha m'a demandé d'examiner un tampon qui se trouve sur la plupart des romans d'amour cachés dans la chambre de Scynthia. Il s'agit d'autorisations de copie de textes archivés dans des data-cryptes de l'Administratum. Elles ont été demandé par un certain Grand Erudit Argail Mordiker".

 

Thane commente tout haut: "Attends, c'est pas lui également qui est l'auteur du traité sur la douleur que l'on a trouvé dissimulé dans un livre religieux?"

 

Natacha ajoute le doigt levé: "Oui sans compter que d'après ce que j'ai lu de son dossier médical, son arrivée dans le palais coïncide avec la dégradation de l'état de santé de la petite. Il a été son précepteur pendant trois ans jusqu'à l'année dernière".

 

Gaïa résume tout en notant sur sa data-tablette: "Tout ramène donc à ce Mordiker et aux dames de compagnie qui semblent le fréquenter en compagnie de Scynthia. Nous avons nos prochaines pistes je pense".

 

Lupus se lève, accroche son sac et écrase son cighalos. Il se dirige ensuite vers la porte. "Oui je pense que vous avez votre plan. Moi en ce qui me concerne je vais vous rejoindre plus tard".

 

Kintas en s'écartant du passage lance:"Quoi? C'est une blague?"

 

Lupus ouvre la porte et tourne la tête pour leur dire: "Absolument pas. Après ce qui nous est arrivé avec les hommes en blanc et comme vous le savez tous, il est possible que nous soyons en danger. Le fait qu'Aestus ne soit toujours pas revenu est significatif. Ils lui sont peut être tombés dessus. Je dois en avoir le coeur net. Je vais le rejoindre et voir comment les choses ont évolué de son côté".

 

Thane essait de le retenir: "Mais enfin nous avons besoin de toi! Tu es le seul d'entre nous à avoir une véritable formation d'enquêteur!"

 

"Ecoutez ma décision est prise. Nous parlons peut-être d'une piste qui permettra de remonter jusqu'à nos agresseurs et, croyez-moi tôt ou tard, je vais retrouver ces enfoirés et leur montrer la couleur de leurs tripes! Il tape du poing contre la porte, expire et poursuit, plus calme. Au pire j'arrive à raisonner l'homme-machine et je vous le ramène. Et nous aurons peut-être un auspex avec nous". Lupus passe la porte et la referme.

 

"En d'autres termes, il espère qu'Aestus se soit fait attaquer pour trouver des indices sur l'albino? Sympa!" ironise Kintas.

 

"Super nous ne sommes plus que 4 maintenant! Tout ça pour une histoire de rancune!" applaudit Natacha.

 

Thane se lève et dit d'une voix confiante: "Essayons de voir le bon côté des choses. Nous serons plus discrets si nous sommes moins nombreux. En sortant on se sépare en deux groupes et on essait de glaner un maximum d'informations sur Grisham, Mercurial, Zenthrix et Mordiker".

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vénérables Récits et Anecdotes de Campagnes

 

 

Rechercher

JDR, Fantasy et Geekeries

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pages