Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 22:33

 

 

XXIV) Pièges (H-4h41)

 

 

Une fois de plus, le petit groupe se retrouve sur les marches de l'obélisque-horlogium. Une fois de plus, les quatres enquêteurs échangent leurs théories.

 

"Et vous dites qu'ils ont avoué avoir été payé pour laisser échapper les chiens?" demande Gaïa.

 

"Oui, par un albino vêtu de blanc avec une large cicatrice sur la joue. Après avoir fait sentir des morceaux de tissus aux chiens, il a payé les laquais puis il est parti comme si de rien n'était. Ils ne l'ont jamais vu avant ça et ne savent pas par où il est entré ou sorti. Ils ont décroché les laisses à son signal: un reflet lumineux" commente Kintas tout en utilisant ses pouvoirs de guérison sur Thane. Ce dernier pousse un grognement lorsque ses os craquent pour se remettre en place.

 

"Les tissus c'étaient pour qu'ils traquent nos odeurs? Mais comment il a eu ça? Et... Mais c'étaient quoi comme tissus?" s'inquiète Natacha tout en ouvrant sa combinaison pour vérifier qu'il ne s'agit pas de ses sous-vêtements préférés. Les deux psykers tournent immédiatement la tête manquant de s'étouffer de peu.

 

Thane bredouille: "Heum heum... oui et bien ça, je parie qu'on en aurait la réponse en sortant du palais et en retournant à nos quartiers respectifs".

 

Gaïa jure: "Trône! Alors il sait qui nous sommes?!".

 

Kintas tape du poing: "Ça ne me plait pas tout ça! Franchement ça fait beaucoup d'albinos pour un si petit palais avec les deux qui nous ont agressé Lupus et moi!".

 

Thane interroge: "D'ailleurs quelqu'un a des nouvelles de lui ou d'Aestus?"

 

"Non mais s'ils leur sont tombés dessus..." lui répond Gaïa le visage sombre. Quelques minutes de silence s'ensuivent. Natacha en profite pour sortir de sa poche un mouchoir dans lequel elle avait enrobé un morceau de grox en gelée. Elle le déballe et coupe plusieurs tranches. Gaïa la regarde perplexe tandis que la jeune noble fait signe aux psykers de se servir. Ces derniers n'ayant rien mangé depuis un certain temps, se jettent avec avidité sur la nourriture.

 

Thane poursuit tout en croquant dans une tranche: "Pour l'instant, il vaut mieux nous en remettre qu'à nous même. D'ailleurs de votre côté ça a donné quoi? Et comment vous avez fait pour mettre la main sur un truc aussi bon?"

 

Kintas ajoute la bouche pleine: "Oui c'est vrai, c'est délicieux! Mais est-ce bien normal les touffes d'herbes collées dessus? On dirait du gazon..."

 

Gaïa commence à expliquer: "Ah euh non! En fait il faut les enlever parce que quand on a fouillé la caisse on les a fait tomb..."

 

"Mais enfin Gaïa, laisse donc nos amis se régaler! La coupe Natacha. Les herbes c'est pour le petit goût champêtre. C'est très tendance en ce moment. Elle effectue un clin d'oeil discret à l'intention de la copiste et se délecte endant quelques secondes du spectacle de voir ces deux idots brouter de l'herbe comme des bêtes de somme. Elle poursuit: "Quoiqu'il en soit l'écurie ça n'a rien donné. C'est tout juste si on ne s'est pas fait rosser... encore une fois!".

 

Gaïa les regarde avec consternation puis précise: "Disons qu'on a préféré se réorienter sur la piste Lizabel Grisham. On sait qu'elle apprécie plus que tout les arts de la table et que personne ne l'a vu depuis deux jours".

 

Kintas balance légèrement la tête d'avant en arrière sous le coup de la réflexion: "Comme Scynthia alors..."

 

Thane commente: "Oui justement ça me turlupine depuis le début. Les dames de compagnie sont mouillées jusqu'au cou, je suis sûr qu'on a dû louper quelque chose. Je compte retourner dans la chambre de Melissandre Zenthrix en m'y infiltrant par l'extérieur cette fois-ci. Gaïa, ta souplesse pourrait être des plus utiles pour cette escalade".

 

Gaïa lui pose une main sur l'épaule: "J'allais justement proposer de venir t'aider".

 

Kintas ajoute: "Moi je pense que l'albino à la cicatrice a peut-être laissé des traces de son passage près des écuries. J'en ai marre de ces mecs en blanc qui nous filent toujours entre les doigts!"

 

"Ok, je te suis mon chou" lui roucoule Natacha tout en lui essuyant le coin de la bouche avec un doigt.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vénérables Récits et Anecdotes de Campagnes

 

 

Rechercher

JDR, Fantasy et Geekeries

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pages