Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 11:49

 

 

XV) Petites victoires (H-8h29)

 

 

Faisant fie de la dernière remarque de son interlocuteur, Thane s'affale sur le comptoir. "Ah si tu savais ce que je suis fatigué de me plier aux manières des sédentaires. Fouu... C'est certainement dur à comprendre pour un gars bien comme toi mais parfois la vie d'là-haut me manque...". "Monsieur veuillez vous redresser! Vous obstruez mon lieu de travail!". "C'est vrai qu'c'est pas tous les jours faciles. Par exemple, on ne peut s'laver qu'une fois par mois et encore, des fois c'est de la flotte coupée au prometheum! D'ailleurs, c'est simple, moi j'ai pas dû me laver plus de dix fois dans tout'ma vie!". Le maître d'hôtel sort un mouchoir et nettoie la réception tout en poussant l'aspirant avec. Thane saisit le stylus qui se trouve devant lui. "On mange d'ces trucs aussi... La plupart du temps c'est des champignons qu'y disent mais on est même pas sûr... En tout cas ça pousse sur les boulons. Ça a la couleur d'ton truc là". Le réceptionniste, furieux, récupère son bien et le nettoie frénétiquement. Thane s'approche et saisit le badge du vieil homme pour y lire son nom. Ce dernier se dégage et recule avec écoeurement. "Et puis on boit de l'eau contaminée aussi... Tiens Gontrand, tu permets que j't'appelle Gontrand?". "Quoi? Mais Non!". "T'as déjà bu un baril de que'que chose qui avait traîné dans les cuves près des réacteurs? Et ben, après, quand tu pisses ça brille dans l'noir! Hé hé hé! Enfin ça c'est le mieux qui peut t'arriver, parc'que y en a aussi qui s'réveillent avec des yeux dans la main ou des doigts sur le front!". Le maître d'hôtel porte le mouchoir à ses lèvres réprimant à grande peine un haut-le-coeur. "Mais t'vois même si c'est dur on a des bons moments quand même! Quand y a rien plus rien à manger et qu'le prochain spatioport est à des jours de navigation, on met tous les gosses de l'équipage en commun et on tire au sort celui qu'l'on va manger! Ça c'est de la fraternité! Ça c'est de l'entraide! Et puis on dira c'qu'on voudra mais le goût est pas si mauvais! En fait, ça craque sous...". Gontrand se lève soudainement de sa chaise. "Messieurs! je... je vais vous laisser monter! Je pense que dame Zenthrix ne devrait plus tarder, tenez prenez cette carte et allez-y! Pour l'amour de l'Empereur, allez-y!". Thane sourit s'empare du passe magnétique et tout le groupe se rend sur les marches.

 

"Par l'Empereur! Ralentis Aestus, tu vas nous faire remarquer!" siffle Lupus entre ses dents. Il est vrai que le mécamancien courrait presque sans se soucier des regards qu'il ne manquait pas de provoquer. Toujours dans le parc ouest, ils venaient de repérer la trace de leur cible sur un arbre avant qu'elle ne pénètre dans le labyrinthe de haies au centre des jardins. Ils entrent dans le dédale végétal et se mettent à courir à toutes jambes. "L'Omnimessie ne me le pardonnera jamais si je la perd!" aboie Aestus. "Ne t'inquiète pas pour ça! Des trucs hérétiques y en a partout dans l'univers" le raille le licteur. Soudain ils entendent un contact métallique. "Là! Sur le lampadaire!". Les deux camarades reprennent leur course de plus belle. Une branche qui craque les met à nouveau sur le voie. "Cette machine n'a pas l'air très dégourdie!". "C'est ce qui arrive lorsqu'on ne respecte pas les Saintes Règles de la Construction". "J'étais sûr que t'allais ooOOH!" Arrivant à un virage très sec, Lupus parvient in-extremis à esquiver un couple de nobles en train de s'embrasser. Aestus n'a pas cette chance et ils tombent en roulé-boulé tous les trois. Le licteur ne s'arrête pas et poursuit sa route. Il débouche enfin sur la sortie du labyrinthe et visualise trois chimères chacune partant dans une direction différente. Heureusement pour lui, une seule porte un sac-besace, un détail qui l'avait frappé dès le début de sa traque. Le souffle court, il la suit de loin, tâchant de reprendre sa respiration. Il voit la chimère se poser sur le toit du bâtiment face à lui, remettre son sac en place et se faufiler dans une cheminée. "Trône! Voilà autre chose!".

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vénérables Récits et Anecdotes de Campagnes

 

 

Rechercher

JDR, Fantasy et Geekeries

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pages