Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 11:56

 

 

XVII) Regards croisés (H-7h42)

 

 

"Je peux vous aider?". La voix derrière lui fait sursauter Kintas. Il se tourne et se retrouve face à un valet. Son uniforme est identique à celui du réceptionniste. Bien plus jeune, sa peau est blâfarde contrastant étrangement avec ses cheveux noirs coupés au carré. "C'est à dire que... Euh je cherche euh...". "Oui? Et bien? j'attends!". "Je suis au service de Dame Cromwell et recherche un objet qu'elle a prêté à l'une de ses dames de compagnie". "Une mission de confiance si je comprends bien". "Oui tout à fait. Dame Zenthrix n'étant pas là, j'aimerai rencontrer Dame Grisham ou Mercurial". "Oui je comprends. Dans ce cas, rendons-nous à la réception. Nous verrons si elles sont disponibles". Escorté du laquais, Kintas redescend donc les marches une boule au ventre. Il ne sait pas pourquoi mais il a le pressentiment que cette histoire va mal finir. Arrivé en bas, il devient blême lorsque ses craintes semblent se confirmer. Le réceptionniste, hors de lui, est en train de montrer les écrans de surveillance aux gardes. En passant, le rhétorite jette un oeil et note le zoom qui a été fait sur les dégâts causés par Thane. Il observe également ses compagnons ne prenant plus aucune précaution et remuant brutalement tout ce qui se trouve à leur portée. "Mais? Ils sont devenus complètement fous ou quoi?!" se demande t-il en son for intérieur. Il a tout juste le temps de se faire cette réflexion que la porte de la penderie est brutalement ouverte en grand, poussée par une étagère de robes qui s'effondre au sol. On voit alors très clairement Natacha en sortir, pousser les vêtements du pied et refermer le battant en forçant à plusieurs reprises à cause de fourrures coincées dans l'interstice. Le réceptionniste bondit à nouveau en hurlant. Cette fois-ci le sergent, écrase son cighalos et ordonne à ses hommes d'aller les chercher: "Ramenez-moi ce groupe d'incapables! Nous allons leur aprendre les bonnes manières! S'ils résistent, matraquez-les!". Il se tourne ensuite vers Kintas et le pousse jusqu'à la sortie: "Comment ont-ils pu engager des incapable tels que vous! Vous rendez vous compte au moins de l'honneur qui vous est fait en vous laissant travailler ici?!". Il le jette au bas des marches, dégaine son canon de poing et le vise "Dégage maintenant avant de subir le même sort que tes camarades! Si je te revoie ici je te plombe!". Kintas ramasse son bâton et son jeu de cartes tombés à terre puis part sans demander son reste.

 

"Hey! Je crois que j'ai trouvé quelque chose!" annonce fièrement Gaïa. Ses compagnons viennent la voir et constatent qu'elle tient un gros volume à la couverture de cuir beige et aux lettres d'or. "Qu'est ce que c'est?" s'enquiert Thane. Natacha lit le titre: "Histoire planétaire du monde de Kinog du Secteur Calixis, Sous-secteur Malfian: Brève analyse d'un cas à part, Tome II". "Oui et ce qui est fort intéressant se trouve ici". Gaïa tourne l'ouvrage et montre du doigt le tampon, identique à ceux trouvés précédemment. "Ça alors me dit pas que...". Thane lui arrache le livre des mains et le feuillette frénétiquement: "Ah voila... une dédicace manuscrite! En remerciement pour tous ces merveilleux moments passés en votre compagnie, Argail Mordiker". "Y a pas à dire, faut vraiment qu'on mette la main sur ce salaud!" commente Natacha. "Oui mais en attendant, je place ce bouquin dans mon sac. On l'étudiera plus tard. Pour l'instant il faut...". "Chut! Vous avez pas entendu un bruit?" prévient Gaïa en levant une main. "Si, on dirait que...". A l'extérieur, le bip du lecteur de cartes se fait entendre tandis que la porte se déverrouille. Deux gardes entrent, matraque en main: "Suivez-nous immédiatement ou nous faisons usage de la force!". Quelques minutes plus tard, ils se retrouvent tous au rez-de-chaussée dans l'office du sergent. Leur équipement leur a été retiré et ils sont attachés sur un banc les mains dans le dos. Face à eux, l'officier est vautré dans son fauteuil, les pieds sur son bureau, tirant de longues bouffées à la senteur entêtante. Il les observe, restant silencieux, mais son regard semble chargé de haine. Les deux gardes se trouvent juste derrière eux, au niveau de la porte, ricannent et font jouer leur matraque dans la paume de leurs mains. Thane ose prendre la parole: "Mais enfin sergent, je ne comprends pas, nous avions dit une heure et...". "Ah tu ne comprends pas?" lui rétorque l'officier. Il fait un signe de tête et une matraque s'abat dans un bruit sec entre ses deux omoplates. L'éon doré pousse un cri de surprise et de douleur. "Ce que moi je ne comprends pas, c'est que tu puisses l'ouvrir sans qu'on te le demande!". L'homme au cache-oeil se penche ensuite et ramasse les sacs de l'équipe. Il en étale le contenu sur la table et commence à fouiller dedans. "Vous n'avez pas le droit! Nous avons une autorisation du Conseil!" explose Natacha. "Et toi t'as surtout le droit de la fermer!". Il claque des doigts et une volée de coups est infligée à la jeune femme. Gaïa insiste "Je vous en prie, prenez soin de mon matériel! Il est très précieux!" mais les coups seront également sa seule réponse. L'officier sort leur laisser-passer et le déroule. "Ce document vous donne le droit de vous déplacer dans l'enceinte du palais, rien de plus. Pas de vous comporter comme des vauriens de la pire espèce! Pas de toucher, fouiller ou casser! Aujourd'hui vous allez apprendre à respecter les règles et ceux qui vous sont supérieurs!". Puis il ajoute à l'intention de ses hommes: "Allez-y les gars, mettez donc un peu de plomb dans la tête de ces larbins!". Gaïa, Thane et Natacha sont alors passés à tabac pendant un moment qui leur semble une éternité. Puis, aussi soudainement que ça avait commencé, ils sont détachés et jetés dehors avec leurs affaires. Le sergent descend quelques marches et laisse tomber au sol leur autorisation du Conseil: "Au fait, n'espérez pas toucher de salaire ce mois-ci. J'ai relevé vos identités, c'est vous qui allez payer les pots cassés!". Les trois militaires et les deux valets, venus assister à la scène entre temps, explosent d'un rire sardonique.

 

Ascalios est épuisé. Il s'arrête derrière le bâtiment ocre et s'éponge le front. Un peu d'ombre est bienvenue par cette chaleur. Les haies du pavillon bleu l'ont vidées de ses forces. Et Gurk, ce jeune qu'on lui a collé, n'arrange pas ses affaires. Il est si lent qu'il le retarde dans son travail. Tout à l'heure, cet imbécile s'est même arrêté pendant un quart d'heures parce qu'un amoureux transi jettait des cailloux sur les fenêtres de sa dame. S'il commence à s'arrêter pour ça, il a pas fini! Au palais, il se passe des trucs de la sorte tous les jours et c'est rien de le dire. En 40 ans de métier il en a vu des choses! Les cailloux c'est le problème des laveurs de carreaux pas le leur! Il essore son chiffon et le replace dans sa poche. En fait, il se demande si le boulot va être fini pour le retour du Lord. Si tout n'est pas prêt pour la fête prévue ce soir, il va assuremment avoir des problèmes. Maître Kleopos n'est pas du genre à fermer les yeux sur une faute, aussi minime soit-elle. "Allez p'tit gars on y retourne! Oooh!". Son dos proteste immédiatement. Sa vieille douleur se réveille et lui indique qu'il est temps de faire une véritable pause. Bah après tout, le fouet j'y ai déjà goûté et ça ne sera pas la première ni la dernière fois se dit-il. "Bon, l'Empereur m'envoie un signe, on souffle deux minutes". Il pose ses lourdes cisailles au sol et regarde Gurk batailler pour déplier les pieds de la brouette. Mais qu'est ce qu'il lui avait pris de parler de son remplacement? Faut dire qu'il avait trouvé le candidat idéal ce matin, cet homme qui l'avait aidé pour tailler un arbuste en hauteur, mais le chef Tyrol avait pris son discours pour un aveu de faiblesse et en avait profité pour caser son fils. Mais entretenir les haies, chasser les insectes, s'occuper des allées de saules, de cèdres et de sycomores... Ça ne s'improvise pas, c'est une vocation! Y a ceux qui sont fait pour ça et les autres, et puis c'est tout. Ascalios voit la brouette se renverser et Gurk se jetter au sol pour ramasser son contenu. Mouais. Pauvres, pauvres jardins! Il sort sa fiole d'amasec et se rince la gorge avec. Devant lui, à une centaine de mètres, se trouvent un homme-machine et un militaire. Apparemment, ils vérifient la porte de service. Le crâne de fer n'a pas l'air spécialement performant vu comme il se fait ouspiller par le garde. Cela fait bien rire le vieillard. A chacun son boulet mon pote. Il porte un taost dans leur direction et boit une longue rasade. Tiens au fait, ça lui fait penser que lui aussi a vu la garde tout à l'heure. Toutes ces questions qu'ils lui ont posé sur le médic ça lui a donné le tournis... C'était incroyable! D'habitude personne ne fait attention à lui et là, même la capitaine est venue le voir. Il avait dit ce qu'il avait vu rien de plus: une femme aux cheveux roses avait sauté du balcon. Lui, il le connaissait pas le médic, fallait pas rêver qu'il s'occupe de sa vieille carcasse! Mais il avait déjà sa petite idée sur la question: y avait une histoire de fesses là-dessous. Ya pas des centaines de raisons qui poussent un homme à se pendre et, d'après ce qu'il avait pu voir, la nana avait de sacrés arguments! Surtout au niveau des miches! Il commence à rire en y repensant mais cela le fait tousser. Il regarde à nouveau devant lui. La boîte de conserve et son chaperon ont disparu. Ils ont dû terminer leur boulot. Ascalios se retourne vers Gurk. Il a finit de tout ramasser. "Il serait peut-être temps qu'on s'y remette nous aussi, non?".  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lupus 16/08/2012 23:27


Nan effectivement la chimere va pas beaucoup servir mais par contre j ai un seau d un marchand important et des bon loss d encule !!
Par contre la data tab c est aestus qu il l a, mais il va mourrir avec...

BriseBarbe 17/08/2012 13:50



Reste à savoir si c'est le problème ou la solution que tu tiens entre tes mains... 



Kintas 16/08/2012 17:33


Pour revenir sur ma focalisation sur le Cardinal.


- Les assaillants avaient des robes de prêtre.


- Genre il a pas remarqué que Scynthia possédait un tableau degeu de Warp.


- Il est responsable d'après les mots des servantes, de leur emprisonnements. Depuis quand un ecclésiaste s'occupe des prisons, j'aurai plus vu le sénéchal ou même le capitaine. Perso ou tu les
crames comme hérétique ou alors tu les mets en goele pour pas qu'elles parlent et je vois surtout la seconde hypothèse


- ET LE MUST ! Je l'aime pas !! Il me snob a chaque fois que j'ai voulu le voir ! 


Sinon je pensais aussi mettre en route (dernière action effectuée) mon sonar psy, le tableau warp peut en caché d'autres ou encore quelqu'un qui s'y connaît ou adore les Dieux de la Ruine et donc
possède des artefacts pas gentil.


Putain mais ou est Trauma !!!! Elle aurai trancher dans le vif avec ce prêtre !!!!

BriseBarbe 17/08/2012 13:49



Oui focalisation c'est le mot. Je sais que tu le kiffes ce cardinal au fond de toi! Si c'est possible faudrait organiser un beau duel entre vous 2 et à la fin il te dirais: je suis ton père!
Alala! La haine et l'amour sont si proches 



Kintas 16/08/2012 17:08


C'est vrai que tu n'étais pas la quand on a fait des suppositions. Perso après avoir eu une sodomie avec des graviers avec Seraf, maintenant je rase les murs. J'avais cependant un peu la même
idée que toi.


Bon on le sait tous enfin surtout moi , ce chacal de Cardinal est dans le coup. Le 6ème sens psyker me le dis. Je suis sur en plus qu'elle est enfermée dans le confessionnal.


Sinon pour livrer ma pensée. On est juste des têtes sur des pantins articulés. Pourquoi le conseil aurait pris des bouseux comme nous pour récupérer la fille et surtout en 24h? Si ce n'est pour
couvrir leurs arrières.


Si on échoue c'est nos têtes qui tombent pas les leurs. Donc oui je pense qu'on se fait encore entubés.


Pour en revenir a la chimère hérétique, elle te servira peut être mais il reste moins de 4h donc il reste très peu de temps en prenant en compte qu' hypothétiquement elle soit reliée a l'enquête.


En plus, le fait qu'une griffe de chimère soit plus courte ou plus longue ne peut être détecté que par des technoprêtres (avec un 02 d'après le MJ sur le jet de connaissance technologique) . Si
elle appartient a un noble qui dit qu'il le sait lui même qu'elle est hérétique ?


Par contre si elle a un lien avec l'enquête. Well played, et go jouer au loto.

Lupus 16/08/2012 14:15


Il est fort probable qu un element heretique nous aide dans cette enquete et si ce n est pas le cas, il me servira plus tard.
t en fais pas je crois que la machine va se faire stopper par un tire de commando en mode barrage, sortir un poing laser et tenter de tirer lorsque que l on est aveugle est une erreur de
calcul.
Relie l intro et dis moi ce que tu en pense, est il possible que ce soit un pari entre eux ? Da casto et Bonifacio d un cote et de l autre kleopos et aldebert.

Kintas 16/08/2012 03:06


Que neni ! C'est un ami a moi, il va me recruté dans la jardinerie et il travaille. Par contre, faudra m'expliquer pourquoi la poursuite d'une chimère nous aide dans notre enquête.


Je rebondis sur un autre com. qui disait qu'un certain arbitrator en a dans le pantalon mais il faudrai peut être stopper la machine !


Vivement la fin de cette enquête que l'on sache si on perd nos têtes ou on a le coup de bol de l'Empereur !

BriseBarbe 17/08/2012 13:39



Les coups de bol? C'est pas toujours l'Empereur... Hé hé hé!



Vénérables Récits et Anecdotes de Campagnes

 

 

Rechercher

JDR, Fantasy et Geekeries

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pages