Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 20:38

 

 

XXX) Sombres implications

 

 

 

Lorsque l'adepte pénètre dans la chambre elle trouve Lupus et Natacha en plein examen de la chapelle. Leurs visages sont marqués par les signes de la fatigue et de l'angoisse. Le licteur semble particulièrement tendu, tapant du poing contre un mur et proférant des jurons. Gaïa file droit vers la penderie et s'empare de la première veste de fourrure qu'elle trouve. Elle l'enfile et va s'assoir près de la cheminée afin de faire sécher ses vêtements. Tremblante et glacée, elle sait qu'elle ne sera d'aucune aide pour ses compagnons si elle ne prend pas quelques instants pour se réchauffer. Et pourtant... du temps... ils en manquent si cruellement! Tout à coup, elle voit du mouvement dans l'ombre et se fige. Sa main glisse lentement jusqu'à son arbalète tandis qu'elle force sur ses yeux pour obtenir d'avantage de détails. Elle reconnaît les vêtements marron et la voix qui sanglote... «Kintas? C'est toi? Qu'est ce que tu fais assis par terre dans le noir?». Natacha sort du lieu de culte et se dirige elle aussi vers l'âtre: «Laisse tomber, il est comme ça depuis qu'il a examiné l'autel. T'en tirera rien». «Quoi? Mais qu'est ce qui c'est pass...?». Les mots meurent sur les lèvres de l'adepte. La jeune noble vient de se placer devant le feu, les mains en avant. La lumière dansante dévoile un air grave ainsi qu'un maquillage visiblement ravagé par les pleurs. «L'icone de l'Aquila... C'est une sorte de mécanisme, il tourne et il y a des crans comme pour un coffre. Il doit ouvrir une cache ou un passage... Mais il est protégé par un sortilège... Il te fait voir des choses si horribles... Tes pires cauchemars!» s'emporte Natacha. Elle ramasse une bouteille d'amasec qui traine au sol et en boit une bonne rasade. Gaïa affiche une petite moue: «Ce n'est pas encore une de tes blagues? Tu sais on a pas vraiment le temps de...». «Je t'assure! On l'a tous vécu! Il manque une des têtes de l'Aquila. On l'a retrouvé caché dans un pot, on pensait que c'était la solution mais ce n'est pas ça». Tout en parlant la fille aux cheveux roses sort un objet de sa poche et lui lance. Gaïa le rattrape et l'examine. Il s'agit d'une classique tête d'Aquila taillée dans la pierre. Elle la tourne et remarque un étrange symbole gravé autour de l'oeil. Une sorte d'étoile concentrique à plusieurs branches... «Qu'est ce que...?» commence t-elle à demander. «C'est la marque impie des Puissances de la Ruine!» annonce Kintas sortant de l'ombre. Un éclair illumine la pièce et l'adepte lâche la sculpture à terre comme si elle avait été brûlée par cette révélation. «Les Puissances Sombres?! Les cultes du Chaos sont impliqués?!! Il faut tout de suite prévenir les...». «Non! On ne préviendra personne!» s'exclame Lupus en entrant dans le salon. Tout en avançant, il poursuit: «Si on en parle à qui que ce soit, on sera dessaisi de l'affaire et là, croyez-moi, on est mort! Si on échoue on ne sera plus d'aucune utilité pour personne, juste des témoins gênants qui en savent un peu trop sur les petites magouilles du palais. Le Conseil ne prendra pas de risques et nous fera disparaître». Gaïa bredouille: «Mais... Mais alors... Qu'est ce qu'on peut faire?». Lupus sort l'avant-dernier cighalos de son paquet, le porte à ses lèvre et l'allume. «On a pas le choix, on poursuit l'enquête. Il nous reste encore trois heures devant nous et je sais qui voir pour obtenir quelques réponses».

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vénérables Récits et Anecdotes de Campagnes

 

 

Rechercher

JDR, Fantasy et Geekeries

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pages