Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 09:21

  


XXIII) Opération Fallenlord - Départ

 

 

 

 

Le hangar VII-Alpha est empli du ronronnement des moteurs plasmiques dont les multiples échos se répercutent à l'infini. Tous les pilotes ont placé leurs vaisseaux sur plusieurs lignes successives, les yeux rivés sur les portes extra-spatiales. Les systèmes sont en veille, les machoires crispées, les muscles tendus. Les hommes à l'arrière resserrent l'emprise sur leurs armes et attendent dans un silence religieux. Certains se font passer quelques fioles d'alcools forts ou s'échangent des injecteurs chargés de drogues de combat comme du stimm, de la bourre, du frénézon ou du halo. Il y a environ vingt minutes lorsque les sirènes ont retenti et les serviteurs-vox annoncé que Zweihans était en vue, un branle-bas de combat général s'était répandu comme une traînée de poudre dans chaque coursive, cabines ou soutes. Chaque recoin avait été agité des bruits de bottes percutant le métal, des chargeurs se remplissant de balles, d'officiers braillant leurs ordres dans un jargon ponctué d'insultes. Les armures avaient été enfilées et les missiles embarqués avec frénésie. Maintenant, toute cette agitation a laissé place à une attente nerveuse où les prêches soliloquées sur le canal vox commun par les prêcheurs de la Garde sont tout ce qu'il reste du vacarme assourdissant: "A spiritu dominatus, Domine, libra nos, J’offre ma vie à l’Empereur et je prie pour qu’Il l’accepte, J’offre ma force à l’Empereur et je prie pour qu’il s’en nourrisse...". Elli et Torbal se trouvent au poste de pilotage du vaisseau de l'équipe. Les Loups de Drusus avaient opté pour une simple barge modifiée de classe Orb, une navette chétive mais rapide et équipée d'un faisceau de brouillage. La racaille tourne la tête sur sa droite et observe des soldats à travers l'abitacle en plastoverre blindé d'un vaisseau d'escorte modèle Stalwart. Il remarque que si certains prient avec ferneur, d'autres écrivent méticuleusement sur leurs grenades et d'autres encore parlent tout bas à leurs armes tout en les caressant. Elli pouffe de rire et lance tout en se tournant vers Torbal: "Merde alors! Y sont pas frais les gars là-bas! J'te jure, lui il lui faut carrément un hôtel avec son fusil d'ass...". Mais les mots meurent sur ses lèvres car il se rend compte que Torbal ne l'écoute pas, occupé lui aussi à chuchoter des mots doux à l'attention de son lance-grenades. Il va pour rajouter quelque chose mais c'est alors qu'il voit une silouette se déplacer sur une passerelle au niveau des vaisseaux les plus hauts. Il s'agit de l'Inquisiteur Gelt, éclairé des milles feux rouges du hangar, ressemblant à un démon de flammes tout droit sorti des Enfers. Sa voix, calme, forte et sans aucune hésitation, raisonne alors dans chaque vaisseau: "Soldats, je ne vais pas vous mentir. Pas à vous. Vous êtes la première ligne de défense contre les ennemis de l'Imperium et à ce titre vous méritez toute la vérité. Notre mission est de la plus grande importance et concerne un complot majeur, un complot maléfique organisé contre nos Saintes Institutions. Cette opération est classée secrète par l'Ordo Hereticus aussi, je ne peux guère vous en dire plus sur ses raisons. Ce que je suis en droit de vous dire, par contre, c'est qu'il va falloir traverser plusieurs centaines de mètres sous un feu ennemi fourni, où le moindre élément fera tout ce qu'il peut pour vous arrêter. Cela va être la distance la plus longue de votre vie et je sais que seuls les plus courageux d'entre vous réussiront. Qu'est ce que j'entends par courage? Est-ce que je parle d'une réaction combative et immédiate lorsque le danger surgit à l'improviste? Non, voilà qui est rien de plus simple qu'un instinct animal! Le courage est le mépris délibéré de la mort et l'acceptation pleine et entière de la souffrance pour l'honneur, pour le devoir ou pour l'Empereur. Au-delà de ces considérations, la vraie gloire, c'est la volonté d'affronter l'horreur en face, de tuer la mort elle-même, d'étrangler le cauchemar à mains nues et de le faire sans tambour ni trompette, à l'insu de tous, pour le salut de l'humanité et pour la réussite de la mission. Les braves qui auront compris cela et qui se montreront dignes de l'Empereur, auront prouvé qu'ils sont dignes de le servir au plus près des étoiles, dans les forces spéciales de l'Inquistion. Si un seul homme veut refuser cette mission qu'il sorte maintenant. Quand aux autres soyez le courroux de l'Empereur!". De tous les vaisseaux on entend des cris de joie et des applaudissements à peine couvert par les voix des pilotes effectuant les dernières vérifications d'usage: "Tous les voyants au vert. Moteurs: Ok, Armement: OK, Stabilisateur: OK...". La voix de Jericus prend alors la relève dans le vox interne:"Cryo-virus lancé, Hangar VII-Alpha ouverture des portes dans 5, 4, 3, 2, 1, ouverture". Le blindage du vaisseau s'ouvre alors lentement dévoilant l'immaterium et une grosse planète ronde aux couleurs pastels.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vénérables Récits et Anecdotes de Campagnes

 

 

Rechercher

JDR, Fantasy et Geekeries

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pages