Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 10:31

 

V) Agents de l'apocalypse

 

 

Après quelques heures de délibérations et de félicitations diverses où les acolytes en profitent pour se reposer, se faire soigner, s'alimenter, négocier et s’injecter moult doses de soin, ils sont finalement nommés parmi les trois premières équipes de vainqueurs. Ils s’approchent du chapiteau de la Sorcière et un des gardes orks entre avec eux. Faisant dans les 2m10, tout en armure de métal, une hache tronçonneuse à la main, il impressionne clairement les acolytes. L’endroit est baigné d’une forte odeur d’encens, et au milieu des coussins et des bouts de chair, se trouve une balustrade en bois. A travers les voilages, l'ombre d'une silhouette féminine aux bois de cerf engage la conversation. Elle s'adresse à eux d'une étrange double-voix: "Et bien, pourquoi avez-vous pris tous ces risques pour me voir?". "Nous avons reçu des mutations, nous voulons en être débarrassés". "Ce que vous nommez mutations sont des bénédictions accordées par les Puissances du Warp. Bien peu sont ceux qui veulent s'en défaire. Mais vous avez fait un long chemin jusqu'ici et c'est votre choix". Elle sort des voiles une main à la peau brûlée et aux griffes acérées. "Toi approche". Comme espéré, elle les débarrasse de leurs mutations un à un. Dakka passe en dernier et la Sorcière lui susurre "Je sens la puissance du Warp en toi... Tu es pareil à moi dans une autre vie. Moi aussi j'ai servi le cadavre. Moi aussi j'ai vu sa laideur et son mensonge. Pourtant je l'ai servi, et vois où cela m'a mené. Ne crois pas qu'il existe un autre chemin pour toi..." Lorsqu'ils sont tous passés, elle les invite à sortir. Ils hésitent un moment mais finissent par s’exécuter devant les grognements de l'ork. Dakka révèle alors aux autres que d'après son aura, il s'agit probablement d'une ancienne psykeuse impériale et que son énergie psy est assez importante. Toutefois, il sent aussi sur elle la marque du Chaos, probablement celle du Seigneur du Changement. Les acolytes débattent un moment sur la nécessité d’assassiner la Sorcière mais finissent par se rendre à l’évidence: il n’y a pas de demie-mesure aussi bien dans la Garde Impériale que dans l’Inquisition. C'est leur devoir et leur seul moyen de quitter la planète. Après avoir préparé leur équipement, ils retournent au chapiteau. Dakka éblouit les deux orks avec son sort préféré tandis que Tripus lance une grenade tout juste achetée sur la balustrade. Hélas, le tir manque de puissance et la grenade explose un peu trop tôt. Les rideaux prennent feu et le groupe n’arrive plus à apercevoir la Sorcière. Dakka et Tripus décident de faire le tour de la plateforme chacun d’un côté pendant qu’Elli et Trauma font volte-face pour retenir les orks. Ils profitent du fait qu'ils soient toujours aveuglés pour viser leurs yeux et ainsi prolonger leur état. Hélas, mêmes en portant leurs coups au hasard, les orks sont de terribles combattants et ils ne tardent pas à en faire les frais. Leurs protections sont déchirées et ils sont blessés de nombreuses fois jusqu'à ce que finalement Trauma ait le bras gauche tranchée et s'évanouit dans son propre sang. Tripus rencontre un servo-crâne tueur qui lui tire dessus de son pistolet-laser compact. Le techno-adepte se défend mais a du mal à se résoudre à détruire ce miracle de la Technologie. Son manque de conviction l'embourbe dans un combat infructueux pendant plusieurs minutes. Finalement le cri de Trauma le ramène à la réalité et il porte le coup final à la machine. Il prend alors quelques secondes pour prier l'Omnimessie de ce sacrilège et court aider ses compagnons.

 

Pendant ce temps, Dakka parvient de l'autre côté et le rideau de flammes s'écarte pour le laisser passer. Face à lui la sorière l'attend pour leur confrontation. Le psyker ne s'attendait pas vraiment à ça: une vieille femme à la peau blanche comme la neige et aux nervures noires le regarde. Elle est couvertes de fourrures et de bijoux d'os. Une grande tiare terminée par des bois de cerf couvre sa tête, ses yeux sont intégralement noirs et ses bras complètements brûlés arborent de petites cornes de çi de là. Elle pointe un couteau aux reflets verts luisants vers l'acolyte tandis que deux corbeaux se tiennent et croassent sur ses épaules. "Tu es jeune et inconscient. Voilà pourquoi tu es là. Et pourtant tu doutes, je le sens. C'est bien, continues. Seul le doute t'apporteras des réponses. Tout le reste n'est que mensonge créé par les Hommes". "Pourquoi me dites-vous cela?". "Parce que tu cherches encore tes pouvoirs. Et tu as le choix quoi qu'en dise tes maîtres. Il n'y a pas de bon ou de mauvais côté. Le Warp est là, il te suffit de t'en saisir. Laisse moi t'en faire la démonstration". Et sur ce, ses corbeaux s'envolent, déformant le paysage sur leur passage. Les deux sorciers se retrouvent maintenant dans une sorte d'illusion ressemblant à l'Immaterium. Dakka est complètement abassourdi et ne sait comment rompre l'enchantement. Le combat psychique s'engage donc au milieu des étoiles. Dakka tente d'aveugler la Sorcière mais cette dernière contre le maléfice. Elle répond par un éclair violacé qui touche l'homme en plein torse et l'envoit rouler à terre. Il saisit alors son pistolet-mitrailleur et tente de lui tirer dessus mais les balles semblent rebondir sur une barrière invisible. Dakka concentre alors une puissante douleur psychique dans la main crochue tenant le couteau. La Sorcière pousse un cri et lache son arme, comme brûlée, et provoque la lévitation de Dakka à plus de 4 mètres de haut avant de le faire s'écrouler violemment au sol. Sa bouche et son nez ne sont plus qu'une rivière de sang. Elle recommence ensuite une deuxième fois mais le psyker a le temps de se saisir du couteau resté au sol et lui plante dans la poitrine lorsqu'il atterrit. Cette dernière pousse alors un hoquet de surprise et recule de quelques pas. Etrangement de la fumée noire s'échappe de sa blessure tandis que du sang coule de sa bouche. Elle lance d'une voix douloureuse: "A... Alors, tu es heureux, psy... Psyker? Tu as accompli ton... Devoir? Pourquoi? Quelle différence entre toi et moi?" Avant que Dakka ne puisse répondre quoi que ce soit, des griffes semblent couper le néant et une créature aux yeux de flammes fait son entrée. Elle ressemble à un enfant à 4 pattes dont le dos ne serait que tentacules et la machoire que crocs. Il tourne autour de la Sorcière en la reniflant bruyemment et en tirant la langue comme un serpent. "Ce... Ce n'est pas fini! Adresse tes suppliques aux voix du Warp, tu ne tarderas pas à... à découvrir qu'elles seules sont à ton écoute...". Le démon lui entre alors de force dans la bouche et elle se met à hurler avant d'exploser. Dakka est touché par la déflagration et se retrouve expulsé hors de l'illusion. Il ne tardera pas à découvrir que cette expérience lui a conféré une nouvelle capacité psychique: un pouvoir de régénération.

 

Dakka court auprès de ses compagnons et découvre une scène emplie d'héroïsme et de désespoir. Un ork est finalement tombé sous leurs coups mais le second, toujours debout, bloque la zone devant la porte de sa hache, empêchant toute sortie. De son unique oeil encore valide, il jette un regard où se mêlent haine et rage. Sa respiration est bruyante et saccadée à cause de profondes entailles ensanglantées à niveau du ventre. Elli est au sol face à lui, le visant de son arme, sa blessure à la cuisse apparemment réouverte. Tripus vise lui aussi le colosse vert tout en tentant de réanimer Trauma. Personne ne tire, les adversaires s'observent. Ils savent que le prochain round sera décisif. Dakka court plus vite, espérant arriver à temps avant qu'un malheur ne se produise et crit "flaaaaaaaash!". Tous ses compagnons comprennent le signal et ferment les yeux. Il réalise son sort et l'ork est une fois de plus aveuglé. Trauma, stabilisée et ayant repris conscience, se relève d'entre les morts pour lui sectionner l'artère fémorale. Il s'effondre enfin à terre et meurt des suites de ses multiples hémorragies. Le soulagement de la victoire est de courte durée car malheureusement, bien que le bruit de la fête qui se déroule à l'extérieur ait couvert la majorité des sons du combat, quelques mutants à l'ouïe fine sont attirés et entrent dans le chapiteau. En voyant la scène de carnage, ils repartent en hurlant. Les acolytes savent qu'ils n'ont que quelques secondes pour trouver une solution. Tripus sort l'étrange objet donné par le commissaire Nihilus et appui sur le bouton, espérant un système de rapatriement ou de téléportation. Mais rien ne se passe. Déjà une première horde de mutants se dirigent vers eux bien décidés à leur faire payer leur sacrilège. Elli et Dakka font feu de leurs armes mais sont obligés de se mettre à couvert sous les tirs nourris de leurs adversaires. Une sortie frontale serait pure folie. Ils décident de pratiquer une autre ouverture plus loin et Elli traîne une hache ork pour y parvenir. Soudain le sol se met à trembler et des os du chapiteau se détachent pour se fracasser sur le sol. Dehors, ils entendent un vacarme assourdissant ponctué des cris de terreur des mutants. Ils sortent alors pensant à des secours mais sont abassourdis par ce qu'ils voient: 5 immenses vers de débris sont en train de lacérer le camp dans tous les sens. Tripus comprend qu’ils sont attirés par le signal qu’émet le petit bipeur et le jette dans le chapiteau. Ceux qui le peuvent encore partent en courant et jouent du coude à coude avec les mutants. Ils volent le premier véhicule ouvert (un engin blindé à chenilles) et vont chercher les autres. Tripus prend la place du pilote et les autres s'entassent à l'arrière. Ils fuient cette tempête apocalyptique, parvenant à esquiver tant bien que mal la plupart des obstacles qui apparaissent sur leur route mais pas la bombone de prométhéum qui met le feu au véhicule. Elli, exténué, sombre dans l'inconscience tandis que Trauma doit faire face à la blessure de son bras gauche qui s'est réouverte. Dakka tente son tout nouveau sort de régération mais ne parvient qu'à engendrer une terrifiante vision de l'Enfer ce qui provoque une nouvelle crise de panique à bord. N'ayant d'autres choix, Trauma décide de cautériser elle-même sa blessure en utilisant la paroi en flammes du véhicules. La douleur est insoutenable et elle manque de tomber dans les pommes mais Dakka lui injecte du stimm. A une centaine de mètres derrière eux le camp des mutants est comme soudainement englouti dans les sables. "Ce Nihilus ne fait pas les choses à moitié!" se dit Tripus.

 

La route du retour se fait sans incident notable. Les acolytes se relaient pendant des heures pour conduire et prendre du repos. Trauma est obligée de consommer plusieurs stimm pour tenir le choc mais finit par s'évanouir. Elle fera longtemps des cauchemars de cet ork et de son bras tranché. Toutes les réserves de nourritures, de soins et d'antidouleurs sont utilisées. L'équipe est véritablement brisée physiquement, aussi, lorsque le camp impérial est en vu, c'est un véritable soulagement. Les soldats sont en pleine effervescence, occupés à préparer le déménagement du camp. Tripus se dit qu'ils sont en retard sur l'horaire prévu mais, qu'heureusement pour eux, les soldats aussi. Le vaisseau-caserne doit toujours être en orbite et donc accessible. Dakka et Elli remarquent que toutes les têtes se retournent sur leur passage. Il faut dire que, couverts de sang et de sable de la tête au pied, clopinant et se tenant pour marcher, des bandages de fortune à divers endroits, ils ne passent pas inaperçus même parmi des militaires. La recrue Jurtz vient à leur rencontre, ravi qu'ils soient toujours en vie. Les dirigeant vers le poste de commandement, il leur apprend qu'un autre groupe de l'Inquisition est passé récupérer la pierre noire du niveau -25. Tripus l'interroge sur leur identité et il leur explique qu'il était de garde à ce moment là et n'a pas vu grand chose. Simplement un homme à la peau bleue avec un bras-tenaille et d'une femme plutôt sexy ayant des cheveux roses et des mèches dorées qui ont embarqué la pierre noire dans leur vaisseau il y a un peu plus de 3 heures. Lorsqu'il a demandé à des collègues qui ils étaient, ils lui ont dit que c'étaient des gens de l'Inquisition. Il n'a guère l'occasion d'en dire plus car il s'ecclipse brusquement lorsqu'il voit le sergent Reynard et un groupe de 4 gardes arriver dans leur direction. Ce dernier fait conduire lesacolytes dans un endroit isolé puis leur ordonne de se mettre nu. Il les examine sommairement puis compose un numéro sur son vox. "Commissaire, ici Reynard". "Oui ils sont de retour". "Non plus aucune traces". "A vos ordres". Il raccroche et se tourne vers les acolytes: "C'est bon, vous êtes autorisés à monter à bord du Goliath".

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vénérables Récits et Anecdotes de Campagnes

 

 

Rechercher

JDR, Fantasy et Geekeries

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pages