Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 09:40

  II) Que nenni!

 

Le lendemain, Charly en manque de sucre, Theodora sur son cheval avec la gueule de bois, Astharoth content de lui, se rendent en direction de la maison. Le nain montre à chacun le papier qui lui a été donné la veille, en expliquant qu'il faut particulièrement faire attention à ce genre de documents. Les deux autres le lisent, il s'agit d'une simple commande de produits chimiques. Aucun incident ne vient les perturber et ils arrivent au sommet d’une colline derrière laquelle se trouve la fameuse maison. Ils hurlent alors un cri de guerre, tapent sur leur bouclier et charge le bâtiment. Les gobelins, étonnés par tant de raffut sortent et constatent l’attaque. Ceux du premier étage commencent à décocher des flèches tordues. Ceux du rez-de-chaussée tirent des spores de champignons avec leurs sarbacanes. A cause de cela le hobbit étouffe et tombe par terre juste devant l’entrée où des gobelins le rouent de coups. Theodora effectue une magnifique «charge du Rohan» et pourfend plusieurs créatures criardes, jusqu’à ce que leur chef apparaisse monté sur une araignée géante. Astharoth charge et passe la première porte, grimpe les escaliers et découpe en morceaux les archers verts. Charly de nouveau sur pied donne un coup en traître dans le dos du chef gobelin qui rend l’âme. Ainsi nos amis ont remporté le combat mais le prix est lourd: le hobbit et l’humaine sont quasi-morts et regrettent d’avoir manqués (légèrement) de discrétion pour l’attaque.

 

Bien sûr cela ne les empêche pas de mettre la maison à sac puisque de toute façon ils feront tout passer sur le dos des gobelins. Ils trouvent quelques objets précieux, de nombreux papiers et contrats commerciaux. Ce qui retient leur attention c’est surtout les cadavres qu’ils trouvent emmurés derrière les meubles et la porte maxi-blindée qui les empêche d’accéder à la cave. Ils redoublent alors d’effort et cherchent avec curiosité la clef de la porte. Après une première déconvenue, ils finissent par la trouver dans l’estomac d’un gobelin. La cave semblait ordinaire bien très grande et avec de nombreux outils, jusqu’à ce qu’ils trouvent l’entrée d’une mystérieuse galerie creusée dans le mur de la cave à l’intérieur d’une armoire. Cette dernière mène à un escalier angoissant s’enfonçant dans les ténèbres où les murs suintent du sang. Préférant faire preuve de prudence, les trois aventuriers préfèrent ne pas prendre le risque de l’explorer pour l’instant et remontent récupérer leurs forces. Hélas, Theodora empoisonnée par une arme gobeline, fait un malaise et passe toute la nuit, fiévreuse, entre la vie et la mort. Le lendemain matin, Charly et Astharoth décident de repartir à Wittenberg chercher de quoi guérir l’écuyère pour pouvoir continuer ensuite leur exploration de la maison. C’est ce qu’ils font mais en revenant ils trouvent des loups dans la maison, attirés par les cadavres gobelins, et qui s’apprêtent à dévorer le corps inerte de leur amie baignant dans son propre sang.

 

Après avoir chassé les loups et prit soin de Theodora pendant une journée, le petit groupe décide de retourner dans la cave. La galerie est étrange, des bruits bizarres se font entendre. Plus ils descendent et plus ils entendent les battements d’un cœur qui doit être géant. Ils finissent par arriver devant une grande porte de pierre où un mystérieux glyphe lumineux et rouge palpite lentement. Malgré toutes leurs tentatives, ils n’arrivent pas à l’ouvrir et Astharoth reçoit même un puissant éclair magique qui le calme pour quelques heures. Ils décident alors de retourner au village pour ne pas être en retard au rendez-vous avec leurs employeurs qui décidément cachent bien des choses... 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vénérables Récits et Anecdotes de Campagnes

 

 

Rechercher

JDR, Fantasy et Geekeries

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pages